International › AFP

Affaire Assange: Ă©nième Ă©pisode judiciaire autour du mandat d’arrĂŞt suĂ©dois

Le parquet suĂ©dois chargĂ© de l’enquĂŞte pour viol contre Julian Assange doit dĂ©cider vendredi s’il renouvelle la demande de mandat d’arrĂŞt europĂ©en contre le fondateur de WikiLeaks dans le cadre d’une procĂ©dure qui s’Ă©ternise depuis 2010.

Julian Assange, 45 ans, est rĂ©fugiĂ© Ă  l’ambassade Ă©quatorienne Ă  Londres depuis 2012, dans l’espoir d’Ă©chapper Ă  un mandat d’arrĂŞt europĂ©en pour le viol prĂ©sumĂ© d’une jeune femme en Suède en 2010.

L’Australien nie ce viol et dĂ©nonce une manoeuvre pour le faire extrader in fine vers les États-Unis, oĂą il risque d’ĂŞtre poursuivi pour la publication de documents militaires et diplomatiques confidentiels.

L’administration Trump a rĂ©pĂ©tĂ© en avril que son arrestation Ă©tait une « prioritĂ© » de Washington. Les mĂ©dias locaux, citant des responsables amĂ©ricains, ont indiquĂ© que les autoritĂ©s amĂ©ricaines seraient en train d’Ă©tablir des chefs d’inculpation Ă  son encontre.

Le parquet avait prĂ©cisĂ©ment jusqu’au 19 mai pour renouveler une demande d’incarcĂ©ration auprès d’un tribunal de Stockholm qui statuera ultĂ©rieurement. Il s’agit d’une première depuis l’audition de l’Australien par un magistrat Ă©quatorien en novembre 2016 Ă  Londres.

BĂŞte noire du mis en cause, la procureure suĂ©doise en charge de l’enquĂŞte, Marianne Ny, n’a pas dĂ©voilĂ© Ă  l’avance ses intentions mais elle a convoquĂ© la presse Ă  12H00 (10H00 GMT).

Ni les avocats d’Assange, qui rĂ©clament inlassablement mais sans succès la levĂ©e du mandat d’arrĂŞt europĂ©en, ni l’avocate de sa victime prĂ©sumĂ©e n’Ă©taient joignables jeudi.

Ă‚gĂ©e d’une trentaine d’annĂ©es Ă  l’Ă©poque des faits, la jeune femme a portĂ© plainte le 20 aoĂ»t 2010 contre M. Assange, qu’elle avait rencontrĂ© lors d’une confĂ©rence de WikiLeaks Ă  Stockholm quelques jours auparavant. Elle l’accuse d’avoir engagĂ© un rapport sexuel pendant qu’elle dormait dans la nuit du 16 au 17 aoĂ»t, et sans prĂ©servatif alors qu’elle lui avait Ă  plusieurs reprises refusĂ© tout rapport non protĂ©gĂ©.

– Prescription en 2020 –


« Je suis totalement innocent », Ă©crivait le codeur informatique dans un message publiĂ© avec la retranscription de ses dĂ©clarations au procureur Ă©quatorien.

Il soutient que la jeune femme, « SW », Ă©tait consentante, Ă  la fois dĂ©sireuse d’avoir une relation sexuelle avec lui, et acceptant de ne pas se protĂ©ger. La transcription de cette audition menĂ©e en prĂ©sence d’une magistrate suĂ©doise a Ă©tĂ© remise au parquet de Stockholm, mais celui-ci ne s’est toujours pas prononcĂ© au fond.

L’enquĂŞte pâtit d’interminables complications procĂ©durales depuis son origine. La dĂ©fense d’Assange multiplie les recours pour faire cesser les poursuites et lui permettre de sortir de l’ambassade.

L’instruction suĂ©doise, notamment retardĂ©e par le refus de Julian Assange d’ĂŞtre entendu en Suède, a pris tellement de temps que la plainte d’une autre jeune femme pour une agression sexuelle prĂ©sumĂ©e Ă  la mĂŞme Ă©poque, en 2010, avait Ă©tĂ© classĂ©e sans suite en 2015, les faits Ă©tant prescrits. Le viol prĂ©sumĂ© sera lui prescrit en 2020.

L’Équateur a une nouvelle fois dĂ©noncĂ© dans une lettre datĂ©e du 8 mai adressĂ©e au gouvernement suĂ©dois « le manque manifeste de progrès » dans l’enquĂŞte.

« Il est extrĂŞmement prĂ©occupant de constater que six mois après l’audition Ă  l’ambassade d’Équateur au Royaume-Uni, le parquet suĂ©dois ne s’est toujours pas prononcĂ© sur la situation judiciaire de Julian Assange », a protestĂ© le ministère des Affaires Ă©trangères Ă©quatorien dans ce courrier dont l’AFP a obtenu copie.

L’Équateur exige que la justice du pays scandinave inculpe Assange ou abandonne ses poursuites. « Sans accusation formelle, cette situation Ă©quivaut Ă  une dĂ©tention arbitraire », estime-t-il.

Un groupe de travail de l’ONU avait appelĂ© en fĂ©vrier 2016 Ă  mettre fin Ă  ce qu’il avait Ă©galement qualifiĂ© de « dĂ©tention arbitraire », demande immĂ©diatement rejetĂ©e par Londres et Stockholm.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut