Personnalités › Jeunes talents

Afrobasket 2013: Gaston Essengué, le maillon fort

L’intĂ©rieur camerounais de Quilmes Maleplata en Argentine connait un dĂ©but de compĂ©tition impressionnant

Les statistiques de Gaston EssenguĂ©, 29 ans, depuis le dĂ©but de l’Afrobasket 2013 plaide en sa faveur. Deuxième meilleur marqueur du Cameroun face au Congo, Gaston EssenguĂ© avec ses 14 points et 9 rebonds a contribuĂ© Ă  la victoire de son Ă©quipe ce jour-la. Face au Mali, l’intĂ©rieur camerounais a passĂ© 18 minutes sur le plancher, pour un total de huit points et deux rebonds. Moins adroit contre les Aigles Maliens, il a rĂ©ussi deux paniers Ă  deux points sur six tentatives. Il sera très logiquement prĂ©servĂ© pour la rencontre face au Nigeria. Devant ce favori du groupe D, l’ancien joueur de Fleuron s’est montrĂ© en petite forme, seulement huit points de marquer.

Avant de s’envoler pour la CĂ´te d’ivoire, le capitaine de la sĂ©lection camerounaise a affichĂ© ses ambitions : On va Ă  cette compĂ©tition gonflĂ© Ă  bloc. La Can on y va pour gagner. Donc il n’y a pas d’autre option que la victoire finale. En sĂ©lection nationale depuis 2001, Gaston EssenguĂ© est l’un des joueurs les plus expĂ©rimentĂ© du groupe. Le colosse de 2m03 pour 115 kg de muscle passe son temps libre entre les Etats-Unis (dans le Nevada), oĂą vivent sa femme et ses deux filles et Maleplata, en Argentine. OĂą, il Ă©volue depuis trois ans. ArrivĂ© dans ce club pendant qu’il Ă©tait en division infĂ©rieure, il a largement contribuĂ© Ă  le hisser parmi l’Ă©lite. Ce fut une excellente saison en Argentine. Je suis heureux avec ce que nous avons accompli, et je suis impatient de jouer en première division la saison prochaine, lance t-il aujourd’hui.

De ses dĂ©buts dans le basket, l’ancien Ă©lève du lycĂ©e d’Elig-Esseno en garde un souvenir vivace : Comme tout camerounais j’ai commencĂ© par le foot, après ma passion pour le basket est venu naturellement puisque j´étais admirateur de mon frère ainĂ© (Alain ElĂ©lĂ©). Au
lycĂ©e d´Elig-Essono, j’ai dĂ©couvert les Jeux Fenasco. Après, avec l’aide d’un grand frère dans le basket, Abat Eka, j’ai rejoins le club Espoir de YaoundĂ©, dans la catĂ©gorie des juniors. C’est de ce club que va venir le dĂ©clic. Un titre en junior l´annĂ©e d´après, champion du Cameroun avec Fleuron, l´annĂ©e suivante champion du Cameroun vainqueur de la Coupe avec Beac, je comprends que le Basket peut ĂŞtre mon gagne pain et je pars tenter ma chance aux Etats-Unis.

S’il ne parvient pas Ă  ĂŞtre draffĂ© dans le prestigieux championnat amĂ©ricains de basketball ( Nba), il rĂ©pond toujours prĂ©sent aux convocations en sĂ©lection nationale. C’est ainsi qu’il participe au championnat d’Afrique en 2007, 2009 et 2011. Joueur au caractère bien trempĂ©, il a rarement sa langue dans la poche. De retour de Lybie, oĂą le Cameroun loupe le podium en terminant quatrième, il se montre très critique envers les dirigeants du sport Cameroun. Le ministre en charge des Sports de l’Ă©poque Michel Zoua menace de l’exclure dĂ©finitivement de l’Ă©quipe nationale, avant de revenir Ă  des meilleurs sentiments. Ceci pour le plus grand bien de Gaston EssenguĂ© et des Lions du basket dont il n’a pas encore fini d’Ă©crire ses plus belles pages.


Gaston Essengué

Journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut