Société › Société

Amchidé: Un attentat à la bombe fait deux morts

L'armée camerounaise en guerre dans l'Extrême-nord©Droits réservés

Un attentat Ă  la bombe survenu dans l’ après-midi d’hier, 22 fĂ©vrier, a  fait deux morts et deux blessĂ©s Ă  AmchidĂ©

Les forces de dĂ©fense et les comitĂ©s de vigilance Ă©taient  sur les dents depuis depuis mardi. Les services de renseignement avaient Ă©tĂ© informĂ©s que « deux filles Ă©taient sorties du Nigeria », signe imminent d’un acte rĂ©prĂ©hensible. Hier donc, aux environs de 15h30,  une explosion a rĂ©sonnĂ© dans le quartier Wouro Dolle, Ă  AmchidĂ©, arrondissement de Kolofata, rĂ©gion de l’ExtrĂŞme-nord.

Une jeune fille, dissimulant une charge explosive, s’est approchĂ©e d’un groupe d’enfants qui s’amusaient et a dĂ©clenchĂ© l’explosion. L’un d’eux, âgĂ© d’une dizaine d’annĂ©es, est mort sur-le-champ, en mĂŞme temps que la kamikaze. Les deux autres enfants du groupe ont Ă©tĂ© blessĂ©s et immĂ©diatement conduits Ă  l’infirmerie du camp du Bir Ă  AmchidĂ©.

Depuis l’information sur l’Ă©ventualitĂ© d’un attentat, les forces de dĂ©fense et les comitĂ©s avaient redoublĂ© de vigilance, mais c’est Ă  Kolofata que les yeux Ă©taient davantage braquĂ©s. En effet, depuis mardi, le ComitĂ© international de la croix rouge procède Ă  une remise de vivres Ă  15000 personnes dĂ©placĂ©es. Un rassemblement populaire qui aurait Ă©tĂ© une aubaine pour la terroriste, dont le  contre-pied  a coĂ»tĂ© la vie Ă  un jeune enfant. L’attentat n’a pas encore Ă©tĂ© revendiquĂ©.


 Amchidé est une ville frontalière mitoyenne de la ville nigériane de Banki. Cette dernière est désertée de ses populations du fait des exactions de Boko Haram. Un camp militaire y est quand même installé.  Des centaines de déplacés y sont accueillis.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut