Personnalités › Jeunes talents

Arthur Zang nominĂ© pour le Prix annuel de l’Innovation pour l’Afrique

L’ingĂ©nieur camerounais, concepteur du Cardio Pad, fait partie des 10 nominĂ©s retenus par l’African Innovation Foundation. Parmi eux, trois laurĂ©ats seront distinguĂ©s au Maroc, le 13 mai 2015

L’ingĂ©nieur camerounais Arthur Zang (27 ans) fait partie des 10 nominĂ©s en course pour la quatrième Ă©dition du «Prix annuel de l’Innovation pour l’Afrique», d’après un communiquĂ© transmis Ă  Journalducameroun.com par l’African Innovation Foundation (AIF).

Le concepteur du Cardio Pad – tablette mĂ©dicale enregistrant et traitant l’Ă©lectrocardiogramme (le signal cardiaque) d’un patient avant de le transfĂ©rer Ă  une station distante par le biais de rĂ©seaux de tĂ©lĂ©phonie mobile – est en course avec 04 Sud-africains, 02 KĂ©nyans, un Ougandais, un Marocain et un Burundais.

Trois laurĂ©ats seront choisis parmi ces 10 nominĂ©s et annoncĂ©s lors d’une cĂ©rĂ©monie de gala qui se dĂ©roulera Ă  Skhirat, au Maroc, le 13 Mai 2015. DotĂ© d’une somme totale de 150 000 USD, le prix sera partagĂ© entre les laurĂ©ats, l’innovation la plus remarquable recevant 100 000 USD (62 millions de F CFA) et deux prix dotĂ©s de 25 000 USD (15,5 millions de F CFA) Ă©tant dĂ©cernĂ©s respectivement pour l’innovation prĂ©sentant l’impact social le plus Ă©levĂ© et pour celle affichant le meilleur potentiel commercial.

L’Ă©dition 2015 du prix annuel de l’innovation pour l’Afrique est placĂ©e sous le patronage de Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI du Maroc. l’AIF indique avoir reçu cette annĂ©e un «nombre record de 925 candidatures en provenance de 41 pays pour son prestigieux prix, PIA, dĂ©passant ainsi le record de 903 candidatures de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.»

Les finalistes de cette annĂ©e prĂ©sentent un Ă©ventail diversifiĂ© d’innovations portant sur l’agriculture, l’Ă©ducation ou l’e-santĂ©.

Les 10 nominées pour le PIA 2015:

. Adnane Remmal, Maroc: L’innovation consiste en une alternative brevetĂ©e aux antibiotiques destinĂ©e au bĂ©tail et Ă  la volaille.
Il s’agit d’une composition de molĂ©cules phĂ©noliques naturelles prĂ©sentant des propriĂ©tĂ©s antimicrobiennes (antibactĂ©riennes, antiparasitiques, antifongiques). La formule naturelle et innovante rĂ©duit les risques sanitaires pour les animaux et les ĂŞtres humains et empĂŞche la transmission de germes multi-rĂ©sistants et d’Ă©ventuels agents cancĂ©rigènes par le biais de la viande, des ufs et du lait Ă  l’ĂŞtre humain, et ce, sans frais supplĂ©mentaires pour les agriculteurs.

. Alex Mwaura Muriu, Kenya: Farm Capital Africa
Farm Capital Africa est un modèle bien conçu de financement des agro-entreprises par partage des risques, dont l’objectif est d’inciter les investisseurs Ă  participer en Ă©change d’une part des bĂ©nĂ©fices de l’agriculture. Cette initiative identifie, examine et sĂ©lectionne des agriculteurs Ă  temps plein disposant de petites exploitations et les aide Ă  mettre au point des projets agricoles en vue d’attirer des investisseurs potentiels qui rĂ©aliseront des bĂ©nĂ©fices au fil du temps. Ce modèle constitue une solution viable pour rĂ©soudre l’incapacitĂ© d’« agro-entrepreneurs » Africains engagĂ©s de petite envergure Ă  Ă©largir leurs activitĂ©s du fait de l’absence de garanties et d’historique de crĂ©dit qui leur permettraient d’accĂ©der au financement traditionnel. Il constitue ainsi une initiative agricole et une option d’investissement attrayantes pour les personnes disposant d’un excĂ©dent de capital et bĂ©nĂ©ficie aux agriculteurs de petite envergure ainsi qu’aux investisseurs.

. David Gluckman, Afrique du Sud: Lumkani – DĂ©tection d’incendies.
AdaptĂ©e aux logements rudimentaires, l’innovation consiste en un dispositif standard de dĂ©tection d’incendies doublĂ© d’un service d’alerte utilisant la technologie de transmission par radiofrĂ©quence (RF). En cas d’incendie, le dispositif dĂ©clenche une alarme pour alerter la famille. En l’espace de 20 secondes, le dispositif transmet un signal qui dĂ©clenche des dĂ©tecteurs de chaleur dans un rayon de 60 mètres afin de susciter une rĂ©action de toute la communautĂ© face Ă  l’incendie. Ce dispositif empĂŞche les incendies de ravager des communautĂ©s Ă  forte densitĂ© de population et renforce les efforts de mobilisation dĂ©ployĂ©s par les communautĂ©s.

. Jean Bosco Kazirukanyo, Burundi: Nouveau type de ciment «OSP» protĂ©geant les eaux contre les dĂ©versements cancĂ©rigènes d’huile lubrifiante.
L’innovation consiste en une nouvelle formulation de ciment pouvant ĂŞtre aspergĂ©e sur des dĂ©versements de lubrifiants et d’huile rĂ©cents ou anciens. Le ciment rĂ©agit chimiquement avec les agents contaminants pour former de petits grumeaux pouvant ĂŞtre facilement retirĂ©s et dĂ©posĂ©s dans des bacs en plastiques conçus Ă  cet effet avant d’ĂŞtre transportĂ©s jusqu’Ă  des usines de bĂ©ton oĂą ils peuvent ĂŞtre utilisĂ©s en tant qu’additifs pour bĂ©ton. Cette innovation contient et recycle efficacement des dĂ©versements d’huile nocifs sur le plan Ă©cologique, qui sont actuellement Ă©liminĂ©s de manière non durable dans toute l’Afrique, provoquant d’Ă©normes dĂ©gâts Ă©cologiques.

. Johann Pierre Kok, Afrique du Sud: BoĂ®te Ă©ducative d’ingĂ©nierie scientifique: ‘Seebox’.


L’innovation consiste en une boĂ®te Ă©ducative d’ingĂ©nierie scientifique permettant aux enfants de bĂ©nĂ©ficier d’un mode d’apprentissage pratique et expĂ©rimental des sciences et de l’Ă©lectronique, et de mesurer presque tout de manière Ă©lectronique ou scientifique. La ‘Seebox’ propose Ă©galement de petites vidĂ©os expliquant ce qui est mesurĂ©. Cet outil rĂ©pond Ă  la pĂ©nurie de spĂ©cialistes Ă©lectroniques et scientifiques et offre aux enfants la possibilitĂ© de se familiariser directement avec les principes de la science et de l’Ă©lectronique par le biais de la construction, des mesures et de l’expĂ©rimentation.

.Kyai Mullei, Kenya: M-changa, Ă©galement connu sous le nom d’E-harambee.
L’innovation consiste en une application mobile permettant Ă  des particuliers et Ă  des entreprises de lancer et de gĂ©rer des collectes de fonds de manière efficace et rentable via des SMS ou des dispositifs Internet. Combinant la communication mobile du marchĂ© de masse aux technologies de transfert d’argent, m-changa permet aux utilisateurs de solliciter un soutien pour une cause, de suivre les contributions et de retirer des fonds en utilisant leurs tĂ©lĂ©phones mobiles sans pour cela dĂ©pendre de la connectivitĂ© Internet. Cette innovation permet Ă  tous les Africains de bĂ©nĂ©ficier des avantages de la technologie mobile tout en intĂ©grant Ă  l’innovation technologique certains aspects uniques de la culture africaine.

. Lesley Erica Scott, Afrique du Sud: Smartspot – TBcheck.
Le produit phare de Smartspot, TBcheck, examine la prĂ©cision des machines utilisĂ©es dans le diagnostic de la tuberculose. Il est conçu pour Ă©valuer si ces machines fonctionnent de façon optimale. Contrairement Ă  d’autres produits, TBcheck est d’une utilisation sĂ»re et facile et peut ĂŞtre livrĂ© aux laboratoires de manière sĂ»re et Ă©conomique. Cela facilitera grandement le diagnostic de la tuberculose et pourrait se rĂ©vĂ©ler fort utile dans la lutte contre l’Ă©pidĂ©mie de tuberculose en Afrique. Aujourd’hui, la tuberculose constitue l’une de principales causes de dĂ©cès sur le continent, juste après le VIH et le SIDA.

. Marc Arthur Zang, Cameroun: Le Cardio Pad.
L’innovation consiste en une tablette Ă  prix abordable enregistrant et traitant l’Ă©lectrocardiogramme (le signal cardiaque) du patient avant de le transfĂ©rer Ă  une station distante par le biais de rĂ©seaux de tĂ©lĂ©phonie mobile. Ce dispositif peut ĂŞtre utilisĂ© dans des hĂ´pitaux de village et dans des dispensaires en l’absence d’un cardiologue. Les rĂ©sultats de l’Ă©lectrocardiogramme peuvent ensuite ĂŞtre tĂ©lĂ©chargĂ©s sur une tablette par le cardiologue. L’examen est alors interprĂ©tĂ© Ă  l’aide de l’application embarquĂ©e de diagnostic assistĂ© par ordinateur de Cardio Pad, puis les rĂ©sultats et l’ordonnance sont transmis Ă  l’infirmière effectuant la procĂ©dure. Cela permettra d’assurer un suivi efficace des patients cardiaques vivant dans les zones rurales n’offrant qu’un accès limitĂ© ou inexistant Ă  des cardiologues.

. Neil Du Preez, Afrique du Sud: Mellowcabs.
L’innovation consiste en un ensemble de technologies comprenant la rĂ©cupĂ©ration de l’Ă©nergie cinĂ©tique gĂ©nĂ©ralement perdue dans le processus de freinage, la conversion de celle-ci en Ă©lectricitĂ© et son stockage. D’autres innovations associĂ©es comprennent des mellowcabs fonctionnant Ă  l’hydrogène, des carrosseries adaptables et renouvelables et une application pour rĂ©server des courses de taxi qui peuvent ĂŞtre rĂ©glĂ©es en espèces ou par carte de crĂ©dit. Ses services conviviaux comprennent le suivi de l’emplacement du taxi, un accès wifi et une recharge mobile pendant la course. Le service de mini-taxi comble le vide existant pour les navetteurs ayant besoin de prestations de micro-transport organisĂ©es, sĂ»res et Ă  prix abordables dans un rayon d’environ 5 km. Ce service de taxi respectueux de l’environnement contribue Ă©galement Ă  la dĂ©congestion du trafic dans les villes tout en n’Ă©mettant aucune pollution.

. Samuel O. Otukol, Ouganda: Système et procĂ©dĂ© de distillation de l’eau (spd).
Cette innovation propose une source alternative d’eau potable viable dans les zones souffrant de la pĂ©nurie d’eau ou dans celles ne proposant que de l’eau de mer. L’eau salĂ©e est Ă©vaporĂ©e Ă  faible tempĂ©rature (30 Ă  50 degrĂ©s Celsius) avant d’ĂŞtre ensuite condensĂ©e en eau douce Ă  des coĂ»ts infĂ©rieurs Ă  ceux engagĂ©s dans le cadre de la technologie par osmose inverse. Dans les rĂ©gions isolĂ©es, le processus proposĂ© peut Ă©galement utiliser l’Ă©nergie solaire. Cela permet de faire face aux pĂ©nuries d’eau dans les zones frappĂ©es par la sĂ©cheresse ou dans lesquelles les mĂ©thodes de dessalement existantes se sont avĂ©rĂ©es inefficaces.

Marc Arthur Zang, concepteur du Cadio Pad

parismatch.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut