L’Ecole de Géologie et d’Exploitation Minière ouvre ses portes ce lundi 21 novembre

Par Mathurin Petsoko - 21/11/2011

Cette Ecole est l’une des douze Ecoles de l’Université de Ngaoundéré créées par Décret du 19 janvier 1993

 

Ils sont 112 au total à prendre le départ pour la toute première promotion de l’Ecole de Géologie et d’Exploitation Minière (EGEM) de la Faculté des sciences de l’Université de Ngaoundéré. Soit 83 pour le cycle des techniciens supérieurs et 29 étudiants pour le cycle d’ingénieurs. Au sein de cette première promotion, on compte huit natifs de l’Adamaoua, un effectif qui a permis à cette région d’occuper pour la première fois le troisième rang national dans un concours officiel. Une volonté affirmée du gouvernement de produire dans les années à venir, des techniciens supérieurs et des ingénieurs de géologie et des exploitations minières.

 

© Google images
Image d'illustration
Le choix de Meiganga dans le département du Mbéré dans l’Adamaoua pour abriter cette Ecole ne relève d’aucun fait du hasard. Avec l’accord des sociétés Razel et Dragage qui ont la charge du bitumage de la route Garoua Boulaï – Meiganga – Ngoaundéré, l’Université de Ngaoundéré a obtenu de leurs bases 53 bureaux et 23 logements construits en matériaux définitifs pour abriter les responsables et autres employés de cette Ecole. Une salle de cinéma et le foyer culturel de la ville de Meiganga ont gracieusement été mis à la disposition de cette institution par le Maire pour servir respectivement d’amphi de 700 et 300 places. D’autres salles de cours de 60 et 100 places sont recensées respectivement au niveau de l’ENIEG et du Lycée classique de Meiganga. Une partie du bâtiment de la délégation départementale du tourisme a également été cédée à cette Ecole. Autant d’infrastructures qui peuvent permettre à l’EGEM de démarrer sereinement, surtout lorsqu’on sait que les étudiants auront la possibilité d’effectuer des stages pratiques à Kombo Laka dans le même département, où une société canadienne vient d’obtenir un permis d’exploration et d’exploitation des Mines contenues dans le sous-sol de cette partie de l’Adamaoua. La création de l’EGEM est un véritable atout pour cette partie du triangle national au sous-sol suffisamment riche en minerais, notamment la bauxite de Ngaoundal et de Minim-Martap.

L’EGEM qui ouvre ses portes ce lundi 21 novembre 2011 démarre avec 10 enseignants permanents. Elle est également appelée à compter avec le soutien des enseignants de la Faculté des sciences de l’Université de Ngaoundéré où elle est logée. Le recteur de l’Université de Ngaoundéré, le Professeur Paul Henri Amvam Zollo, qui a effectué une descente sur le terrain il y a quelques jours, a pris toutes les dispositions pour le bon démarrage de l’établissement. Il a tenu à saluer l’action du Préfet du Mbéré et du Maire de Meiganga qui ont mis 100 hectares à la disposition de l’Université de Ngaoundéré pour la construction de l’Ecole de Géologie et d’Exploitation Minière.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos