L’Université de Yaoundé II fait sa rentrée sportive et culturelle 2011/2012

Par Maturin Petsoko - 12/01/2012

La cérémonie de lancement des activités sportives et culturelles a eu lieu au campus de Soa en présence des institutions universitaires partenaires

 

Ils étaient au total sep établissements à prendre une part active à la cérémonie marquant la rentrée culturelle et sportive à l’Université de Yaoundé II. Outre ses deux grandes Facultés que sont la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) et la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP), il y avait également les grandes écoles telles que l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC), l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), l’Institut de Formation et de Recherches Démographiques (IFORD). L’une des grandes innovations de cette année aura été la participation effective des institutions partenaires à cette grande fête culturelle et sportive telles que l’Institut Siantou Supérieur, l’Institut Ndi Samba Supérieur, l’Institut Matamfen Supérieur et l’Ecole Supérieure de Commerce (Groupe ESC - Sup de Co) de Yaoundé.

 

© Journalducameroun
Le Recteur Jean Tabi Manga de l'université de Yaoundé 2
Après le mot de bienvenue du Directeur du Centre des Œuvres Universitaires (DCOU), le patron de l’institution hôte, le Pr. Jean TABI MANGA, a pris la parole pour dévoiler les grandes lignes de sa politique sportive et culturelle pour cette année académique 2011/2012. Au cours de son allocution, il dira toute sa volonté d’appliquer la nouvelle gouvernance universitaire impulsée par le ministre de l’enseignement supérieur et qui se décline en trois points: la gouvernance académique, la gouvernance financière ou managériale et la gouvernance sociale et culturelle. Selon lui, un accent particulier a été mis au cours de cette année sur la gouvernance académique, notamment sur l’élaboration des programmes conformes au système LMD. Avec les institutions partenaires, il devrait également s’employer pour plus de mobilité des enseignants de rang magistral. C’est pourquoi, il a invité les différents fondateurs de ces instituts privés à travailler de manière utile, concrète et de manière rapprochée avec l’université de Yaoundé II. Sur le plan financier, il y a eu une décentralisation de la gestion économique et financière des différents établissements et grandes écoles.

 

© Journalducameroun.com
Sup de Co, une institution partenaires
Sur le plan sportif enfin, il a dit toute sa volonté d’associer désormais toutes ces institutions à la vie culturelle, sportive et associative. A cet effet, des compétitions seront organisées tout au long de l’année académique pour permettre une sélection objective des athlètes devant participer aux jeux universitaires qui se tiendront à l’Université de Buéa en cette année 2012. Pour une meilleure appropriation des loisirs, des jeux de sociétés seront également à l’ordre du jour. Le Recteur Tabi Manga a également dit toute sa volonté de soutenir les fans clubs et autres réseaux associatifs, surtout l’atelier d’art dramatique qui a reçu pour mission de ressusciter la troupe théâtrale «Zikulu». Après la phrase traditionnelle qui a «déclaré la saison sportive et culturelle ouverte», deux rencontres de football se sont succédées. Chez les dames, la FSEG a lainé les filles de l’ESSTIC, tandis que le Club Unesco de l’IRIC est venu à bout de Sup de Co de Yaoundé. La cérémonie était entrecoupée par des intermèdes de la chorale de Sup de Co, des ballets du Club Musique, des danses de salon et des courses de relai, des jeux de tir à la corde, des bras de fer etc. En somme, une cérémonie riche en sons et couleurs.




Agenda - événements

Sensual Tropical
La nuit des étoiles

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos