Cameroun: La guerre des jubilés n’aura pas lieu

Par Etienne Fréjus Tchana - 23/05/2012

Après avoir demandé aux frères Biyik de reporter leur match de gala, le ministre des Sports Adoum Garoua s’est rétracté ce mardi lors d’une conférence de presse

 

Voilà encore une affaire dont le football camerounais aurait pu s’en passer, si le ministère en charge des Sports s’était impliqué de manière équitable dans l’organisation des jubilés de Patrick Mboma et celui des frères Biyik (André et François). Ces derniers ayant décidé d’organiser leurs jubilés au même moment. Celui de Patrick Mboma est prévu du 24 au 26 mai, alors que celui des Biyik, s’étale sur une semaine (19 au 26 mai). Hasard de calendrier ou discorde dans la préparation des deux événements ? On n’en sait très peu. Toujours est-il que, informé à temps pour la location du stade Ahmadou Ahidjo, point focal des deux évènements, le ministère en charge des Sport a dans un premier temps, donné son accord aux frères Biyik, pour qu’ils occupent l’antre de Mfandena, l’après midi du 25 mai. Or ce jour-là, à la même heure, est prévue une cérémonie de répétition générale du jubilé de Patrick Mboma. Pris de panique face à cette coïncidence, le ministre des Sports Adoum Garoua un peu confus face à cette situation a privilégié Patrick Mboma (son jubilé est parrainé par S.E Paul Biya). Il a adressé ce 22 mai une lettre aux frères Biyik leur demandant de reporter leur jubilé.

 


Courrier du ministre des sports aux frères Biyick
En réponse à cette missive, les frères Biyik, ont dans une correspondance adressée au Minsep, avec ampliation au Secrétaire générale de la présidence de la République et au Premier Ministre, indiqué qu’il était hors de question pour eux de repousser les dates de leur jubilé, compte tenu des engagements pris au niveau des invités et sponsors. C’est donc sur instruction de sa hiérarchie qu’Adoum Garoua s’est rétracté lors de sa sortie médiatique de ce mardi. De commun accord entre les anciennes gloires du football camerounais qui tirent leurs révérences, la cérémonie de répétition générale du gala de Partrick Mboma aura lieu dans la matinée du 25 mai, entre 8h et 12h. De sorte que les frères Biyik puissent organiser leur match de gala, le même jour dans l’après midi. La question à l'origine de la prétendue "guerre des jubilés" (le croisement temporel des deux jubilés) est tout simplement une malheureuse coïncidence de date d'après François Omam Biyik. A en croire, le benjamin des Biyik "il n'y a jamais eu de problème entre Patrick et nous (pour les frères Biyik)". François Omam Biyik assure par ailleurs que son frère et lui seront au jubilé de Patrick Mboma et lui au leur. Cette coïncidence de temps donne ainsi l'occasion à deux générations différentes du football camerounais, l'opportunité de se retrouver. Le public qu'on attend nombreux à ces deux événements aura l'occasion de se remémorer des années de liesse qu'ont su leur faire vivre ces trois légendes du football camerounais.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos