L’armée camerounaise s’approvisionne chez Airbus

Par Idriss Linge - 07/06/2012

La branche militaire de l’avionneur européen a annoncé la finalisation d’un accord pour l’acquisition d’un CN 235, un avion militaire gros porteur

 

Pour l’avionneur européen qui réalise ses premières ventes africaines dans la branche militaire avec le Cameroun, c’est un motif de satisfaction : « La branche militaire d’Airbus est fière d’avoir gagné la confiance du Cameroun et espère pouvoir répondre aux autres sollicitations de ce pays pour les années à venir. Le CN 235 est exactement le type d’avion dont l’armée de l’air du Cameroun a besoin pour ses missions actuelles, nous espérons recevoir d’autres commandes à la suite de cette première », a fait savoir Antonio Rodriguez Berbaran, selon des journaux européens spécialisés dans le business de l’aviation. Selon des sources introduites, cela fait un temps que le Cameroun avait passé la commande de cet appareil, mais faisait face à des difficultés financières. Ces mêmes sources indiquent que le pays aurait finalement bénéficié du montage financier d’une banque dont on n’a pas le nom. Le montant de la transaction est lui aussi resté confidentiel. Mais selon des responsables de l’avionneur, le choix de cet appareil par l’armée camerounaise a été motivé par la facilité de son entretien et de sa mise en opération, ainsi que la capacité à l’adapter à des situations variées. Le CN 235 est réputé pouvoir porter jusqu’à 6 tonnes (6 000 kilogramme) de charges utiles et résister à la poussière, l’humidité et la chaleur qui caractérisent l’environnement en Afrique


 


La branche militaire de l’avionneur européen a annoncé la finalisation d’un accord pour l’acquisition d’un CN 235 (photo), un avion militaire gros porteur
Cet achat survient alors qu’il est globalement admis que la flotte aérienne du pays connait de petites difficultés. Récemment encore, un article de presse laissait entendre que le C 130, un des célèbres avions militaires du Cameroun était cloué au sol, pour défaut de pièce. Les gros porteurs de l’armée camerounais sont plus que des avions militaires. Plusieurs fois ils sont appelés à transporter des équipes de sportifs et mènent parfois des missions humanitaires, comme cela a été le cas en mars, lorsqu’il fallait porter l’aide humanitaire aux victimes congolaises de l’explosion d’une soute militaire. Le gouvernement camerounais n’a pas encore donné d’information sur cette nouvelle acquisition. Des observateurs font cependant savoir que cette acquisition survient de manière opportune, la flotte militaire du pays étant fortement réduite. Les fournisseurs de l’armée de l’air camerounaise ont jusqu’ici été le Canada, l’Israël, la France et l’Afrique du sud. Conçu au début des années 1980 en coopération entre les sociétés espagnole CASA et indonésienne IPTN, le CN-235 peut emporter jusqu’à 36 parachutistes, pouvant sauter par les deux portes latérales arrières ou par la rampe, en ouverture automatique ou retardée. Pour les missions d’évacuation médicale, il peut accueillir jusqu’à 21 brancards, accompagnés d'une équipe médicale. Il assure également des missions de recherche en mer (largage de chaîne de secours), et de transport de VIP, avec des sièges de type avion de ligne à la place des banquettes latérales. CASA a développé ces dernières années ses propres séries et versions de l’appareil de base, en améliorant sans cesse la capacité de charge utile, les performances globales et les caractéristiques de maintenabilité.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos