Justice: Soupçonné de fraude fiscale en Espagne, Eto’o réagit

Par Etienne Fréjus Tchana - 02/07/2012

Le joueur camerounais a réagi, via son site officiel, en s’en prenant à son ancien agent, Jose Maria Mesalles

 

Suite à une information du quotidien sportif Marca, relayée par plusieurs autres médias, Samuel Eto’o aurait fraudé le trésor public espagnol à hauteur de 3,5 millions d’euros (un peu plus de deux milliards de Fcfa) alors qu’il évoluait au FC Barcelone. Une infraction passible de 1 et 5 ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à six fois le montant de la fraude. Cette somme correspondrait à une partie de ses revenus liés à l’exploitation de son image par le club catalan et son équipementier, Puma. Pour détourner cet argent, Samuel Eto’o aurait simulé la cession de ces droits d’image à deux entreprises, l’une basée en Espagne et l’autre en Hongrie, pour voir son taux d’imposition réduit, révèle le journal. L’ancien joueur de l’Inter pourrait très prochainement être interrogé par la justice espagnole dans cette affaire et s’expliquer sur ces transactions obscures. Un comble pour un joueur devenu une star planétaire et qui perçoit actuellement près de 20 millions d’euros par an avec l’Anzhi, et ce rien que pour son salaire...


 

© uudle.net
Soupçonné de fraude fiscale en Espagne, Eto’o Fils a réagi
Samuel Eto’o Fils, l’attaquant d’Anzhi n’est pas resté insensible face à cette grave accusation. Via son site officiel (www.samueletoo-officiel.com), l’on aura surtout appris que le torchon brûle entre Samuel Eto’o est son ancien agent Jose Maria Mesalles.

Au sujet d’une investigation du Service Spécial des Délits Economiques de la Fiscalité de Barcelone diligentée contre ma personne, je me vois dans l’obligation de clarifier les points suivants: Le 15 novembre 2011 j’ai déposé une plainte criminelle contre Jose Maria Mesalles, qui jusqu’au 21 Mars 2011 fut mon représentant, avocat, conseiller, administrateur de mon patrimoine et homme de confiance, et qui agissait avec de larges pouvoirs que je lui avais moi-même octroyés au mois de juin 2003 ; Ma plainte criminelle contre Jose Maria Mesalles, et ses complices a pour objet la perpétuation par ces derniers des faits frauduleux, desquels résultent l’appropriation d’importantes sommes d’argent et biens patrimoniaux au travers d’opérations sociétaires complexes. Dans ce contexte, j'ai été victime de manœuvres frauduleuses qui ont conduit à la perte de contrôle de la société Bulte Empresarial 2002 S.L., laquelle société abrite une grande partie de mes biens mobiliers et immobiliers.
Eto'o Fils


Enfin, le buteur camerounais continue d’expliquer que : le problème fiscal auquel je me retrouve confronté et dont je suis victime du fait des agissements de mon ancien conseil, s’étend également sur le paiement de mes droits d'image comme joueur. Jose Maria Mesalles, mon ancien conseil agissait durant toutes ces années comme mon représentant et avocat en charge de toutes mes affaires légales, économiques et fiscales. J’offre toute ma collaboration et aide à l’administration fiscale et judiciaire pour résoudre l’ensemble de ces contentieux dont j’ai également été la victime et qui m’ont amené à déposer la plainte criminelle mentionnée . Au vu de l’ampleur des sommes qui sont évoquées et la qualité des personnes qui sont impliquées, cette scabreuse affaire ne fait que commencer.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos