Afrobasket 2013: La Fiba-Afrique menace la Côte d’Ivoire

Par journaldebangui.com et autres médias - 13/05/2013

Au terme d’une mission d’inspection, l’instance régentant le basketball continental n’a enregistré aucune évolution notable au niveau des conditions d’organisation

 

«Après avoir échangé avec les techniciens et cadres administratifs, nous nous rendons compte que rien n’est fait. Nous avions donné 45 jours au Comité local d’organisation (LOC) pour faire bouger les choses. Malheureusement, nous sommes au point zéro. Je dois vous dire qu’il n’est pas question pour FIBA – Afrique d’organiser une compétition de l’envergure de l’Afrobasket dans de telles conditions», a laissé entendre Fodé Amara Condé, président de la Commission des compétitions de FIBA – Afrique. Avant de se faire beaucoup plus menaçant: «J’avoue que je sors de cette réunion avec beaucoup d’amertume. Nous avons certes assisté à Abidjan à une belle cérémonie de tirage au sort. Mais les Ivoiriens doivent savoir que l’organisation de l’Afrobasket est loin d’être acquise. A tout moment, selon les textes, FIBA – Afrique peut reprendre l’organisation». D’ailleurs à en croire Fodé Amara, ce ne sont pas les pays capables de se substituer à la Côte d’Ivoire qui manquent. En tout état de cause, tout se décidera le 15 juin à l’issue de la dernière visite d’inspection de FIBA – Afrique en terre ivoirienne.

 

© Abidjan.net
Lors du tirage en au mois de mars 2013 à Abidjan
Cette montée du ton intervient au terme d’une mission d’inspection de l’instance régentant le basketball continental en Côte d’Ivoire. La mission pilotée par le Guinéen Amara Condé n’a enregistré aucune évolution notable au niveau des conditions d’organisation. Dans les locaux du Palais des sports de Treichville, à Abidjan, l’envoyé de Fiba Afrique, il est clair que la Côte d’Ivoire rencontre de grandes difficultés dans les préparatifs de cette grande fête de la Jeunesse africaine. Du réaménagement des loges à la salle de presse, en passant par les tableaux d’affichage et l’augmentation de l’éclairage dans la salle principale qui, selon lui sont des travaux mineurs, presque rien n’a pas bougé depuis la dernière visite. C’est pourquoi, la Fédération internationale de basketball section Afrique (FIBA – Afrique) pourrait dessaisir la Côte d’Ivoire de l’organisation de la 27ème coupe d’Afrique des nations de basket-ball masculin à la Côte d’Ivoire. Un peu étonné par la réaction du technicien de Fiba-Afrique, le président de la Fédération ivoirienne de basket-ball (Fibb), Touré Boubakari a tenté de rassurer son hôte. «Monsieur, je peux vous assurer que nous allons tout mettre en œuvre pour que tout rentre très rapidement dans l’ordre. Car, il s’agit d’une affaire nationale et la Côte d’Ivoire mettra tout en œuvre pour tenir le pari», a-t-il indiqué. Les autorités ivoiriennes sont donc averties. L’organisation de l’Afrobasket 2013 pourrait échapper à la Côte d’Ivoire. Et quand on sait que le Président Alassane Ouattara fait tout pour faire revenir la Côte d’Ivoire au premier plan, perdre cette organisation sera un gros coup porter à sa politique de repositionnement de son pays. Que tous ceux qui sont impliqués dans ce dossier retroussent les manches pour éviter à la Côte d’Ivoire une humiliation.

Six équipes peuvent remporter l’Afrobasket 2013
Six des pays participants peuvent remporter l’Afrobasket masculin prévu du 20 au 31 août 2013 en Côte d’Ivoire, a indiqué le vice-président pour l’Afrique de la Ligue professionnelle nord-américaine de basket (NBA), le Sénégalais Amadou Gallo Fall. «six pays ont le potentiel pour remporter l’Afrobasket. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie (championne en titre), de l’Angola, du Sénégal, du Nigeria et du Cameroun», a-t-il confié à la presse, en marge de la Convention internationale pour le sport en Afrique (CISA) qui s’est tenue du 3 au 5 mai à Dakar. Cette compétition, qui s’annonce ouverte, devrait être intéressante si les sélections disposent de leurs meilleurs joueurs, notamment ceux évoluant dans le NBA, a toutefois relevé M. Fall. L’Afrobasket 2013 réunira 16 pays répartis dans quatre poules de quatre chacune. La poule A est constituée de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte, du Sénégal et de l’Algérie. La détentrice du trophée, la Tunisie, le Rwanda, le Burkina Faso et le Maroc partagent la poule B. Dans la poule C, il y a l’Angola, la Centrafrique, le Mozambique et le Cap vert. Enfin, le Nigeria, le Cameroun, le Congo et le Mali se partagent la poule.




TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos