Défections au sein des Lions: Patrick Mboma prône des sanctions

Par RFI - 09/01/2017

L’ancien Lion indomptable pense qu’à part le Bordelais, Maxime Poundje, qui a choisi la France, les autres n’ont pas d’excuses et devraient par conséquent être sanctionnés par la Fecafoot

 

Pas moins de huit joueurs ont renoncé à disputer la CAN 2017 avec le Cameroun, préférant, pour la plupart, préserver leur place de titulaire en club. L’ancien «Lion indomptable», Patrick Mboma se dit «ennuyé» par cette vague de défections et prône des «sanctions» pour les joueurs qui ont refusé le maillot.

C’est une vraie hémorragie. Une saignée sans précédent pour la sélection camerounaise pour une CAN. Les «Lions indomptables», éliminés au premier tour en 2015, ne débarqueront pas au Gabon avec leurs meilleurs éléments. Huit joueurs, parmi lesquels des titulaires ou des prétendants au onze de départ, ont préféré se consacrer à leur club plutôt que de défendre le maillot camerounais. Un choix «financier et non de carrière», estime l’ancien attaquant du Cameroun Patrick Mboma qui prédit que beaucoup d’entre eux «vont regretter leur décision».

«La Nation, on la chérie ou on ne la chérit pas»
L’ancien joueur du PSG pense qu’à part le Bordelais, Maxime Poundje, qui a choisi la France, les autres n’ont pas excuse et devraient même être sanctionnés par la Fédération camerounaise. La Fecafoot pourrait en effet engager des actions à l’encontre de ces joueurs conformément aux règlements de la FIFA, mais «elle ne va pas le faire», se désole Mboma. Le double champion d’Afrique milite pour que ces joueurs ne soient plus jamais rappelés en sélection même si le Cameroun se qualifie au prochain Mondial. «Tu ne viens pas aujourd’hui, tu ne viens plus. La Nation, on l’a chérie ou on ne la chérit pas», assène celui qui «a refusé des contrats dans des clubs européens en donnant la priorité à sa sélection».

 

© Droits réservés
Parmi les absents, il y a ceux qui, comme Eric Choupo Moting, ont décidé de prendre leurs distances estimant manquer de considération au sein de la sélection. Le joueur de Schalke, ancien vice-capitaine, n’est plus titulaire en équipe nationale depuis l’arrivée de Hugo Broos, il y a près d’un an. Les problèmes d’organisation, de primes et l’attractivité perdue de l'équipe nationale ont également pesé sur la décision de plusieurs joueurs. «Le Cameroun ne séduit plus, c’est vrai, reconnaît Mboma. Sinon, on aurait eu une vague de binationaux qui auraient pu booster la sélection à l’image de celle de la RDC».

Mboma reste optimiste
Pour autant, malgré ces défections, Patrick Mboma se veut optimiste sur les chances des «Lions indomptables» à la CAN 2017, surtout après leur victoire (2-0) en amical face à la RD Congo le jeudi 5 janvier. «On peut se passer de ces absents. Ce n’est pas comme si c’était Samuel Eto’o ou Rigobert Song, à leur apogée, qui décident de ne pas venir en équipe nationale».

Comme pour conforter les propos de l’ancien jouer de Parme, les cinq derniers matches des Lions montrent que parmi les huit absents seuls, le latéral droit Allan Nyom était régulièrement titulaire dans le onze de départ. Le Cameroun va disputer sa 18e CAN et partage la poule A avec le Gabon, pays organisateur, le Burkina Faso, et la Guinée Bissau.

Les Lions indomptables qui ont dit «non»
1 - Eric Choupo Moting, attaquant (Schalke 04)
2 - Guy Roland Ndy Assembe, gardien de but (Nancy)
3 - Joël Matip, défenseur central (Liverpool)
4 - Ibrahim Amadou, défenseur central ou milieu défensif (Lille)
5 - André Onana, gardien de but (Ajax d’Amsterdam)
6 - Maxime Poundje, arrière gauche (Bordeaux)
7 - André Zambo Anguissa, milieu défensif (Olympique Marseille)





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos