Economie : La douane camerounaise à l’heure de la morale

Par Alix Fétué - 23/10/2009

Le comité de promotion de l’éthique en douane a été présenté cette semaine à Douala

 

C’était au cours d’une cérémonie présidée dans un hôtel de la place, par Madame Libom Li Likeng, Directeur Général des douanes. Après le discours de celle-ci, l’on est immédiatement passé à la présentation des membres du Comité de Promotion de l’Ethique et de la Gouvernance (C.P.E.G), un président, assisté d’un vice-président, un rapporteur et quatre autres personnes.

La création de ce comité rentre dans le cadre de l’amélioration des performances douanières et en vue d’une plus grande facilitation du service rendu aux usagers, avec pour mission « d’aider le Directeur Général à améliorer les principes d’éthique et de gouvernance au sein de la douane Camerounaise ». Il est constitué de membres issus de l’administration des douanes, du secteur privé et des organismes de la société civile oeuvrant dans le domaine de la lutte contre la corruption. Le comité est appuyé dans ses missions par une cellule opérationnelle de la gouvernance, rattachée au Directeur général des douanes et qui, constituée de fonctionnaires de douanes, est un service de réclamation ouvert au public, avec pour tâche de recueillir les plaintes et les doléances des usagers et d’y apporter des solutions. A ce titre il :
-Propose au Directeur Général toutes actions destinées à promouvoir l’éthique et la gouvernance ;
-Suit et évalue les activités de la cellule opérationnelle de la gouvernance.

 

© copem-transit.com
Cahier des charges du comité
Tout d’abord, le président est issu du secteur privé et le vice-président est un représentant du Ministre des finances. Les cinq autres membres sont issus de l’administration des Douanes, du secteur privé et des institutions ou associations de la société civile travaillant dans le domaine de la lutte contre la corruption. Pour son fonctionnement, le comité se dote d’un code d’honneur et se réunit une fois tous les deux mois et en tant que de besoin.
Par ailleurs, la cellule opérationnelle qui est chargé de recevoir les plaintes des usagers et d’en proposer des solutions en temps réel au directeur général, dresse un rapport mensuel à l’attention du comité. Cette cellule dispose d’un numéro de téléphone qui à terme peut devenir un numéro vert, et d’un point focal au niveau de chaque secteur des douanes.

Selon le ministre Essimi Menye, « la mise ne place d’une institution chargée de la gouvernance au sein de la douane s’inscrit dans une démarche novatrice, consacrant la volonté du Gouvernement d’instituer un véritable partenariat gagnant-gagnant entre les usagers et la douane ». En effet l’administration des douanes se doit aujourd’hui de relever selon le ministre deux principaux défis, « la consolidation des mesures de réforme et de modernisation engagées et la participation efficace au redressement économique de notre pays, à travers la promotion d’une croissance compatible avec l’objectif de réduction de la pauvreté, grâce à des performances budgétaires remarquables ».
A préciser que le champ d’action de ce comité se limite à la douane camerounaise.

 



A savoir

  • Membres du comité d’éthique et de gouvernance des douanes.
  • Président : Honorable Abate Daniel
  • Vice président : Représentant MINFI
  • Membres: Me Nguini Charles - Me Ntolo Tsinya Françoise Solange - Dr Daniel Shu - M. Nguifo Samuel - M. Ahmadou Bello
  • Cellule opérationnelle: Président : M. Fongod Edwin Nuvaga
  • Rapporteur : M. Njock Raphael Emmanuel
  • Membres: - Mme Mambo Rebecca - Cdt Kpoumie Joseph - M. Ovassa Xavier


TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos