Elevage des escargots géants ou achatines, un filon porteur au Cameroun

Par Dipita Tongo - 27/12/2010

L'escargot géant africain forme une ressource très utilisée par les communautés à cause de la saveur et de la qualité de sa viande

 

Les menaces qui pèsent sur l'espèce
L'engouement croissant des consommateurs pour cette viande se heurte à la réduction des populations naturelles d'escargots très menacées en raison de la forte pression de ramassage, des feux de brousse, l'utilisation des produits phytosanitaires entre autre. Face à tous ces dangers des méthodes d'élevage des achatines pour satisfaire les consommateurs mais aussi pour sauvegarder l'espèce sont en vigueur.

Modes d'élevage
A l'extérieur il convient de construire des escargotières sous une bananeraie ou toute autre plantation pour procurer aux achatines un microclimat humide favorable à leur activité. L'arrosage quotidien des enclos est indispensable sauf après une pluie. Ce mode d'élevage est pourtant déconseiller par les agriculteurs car l'escargot est à la merci des intempéries et des prédateurs. Par contre l'autre mode est l'élevage intérieur, il se pratique dans un bâtiment de formes variables appelé escargotière et spécialement bâti à cet effet. L'escargotière est essentiellement construite en matériaux locaux et est de forme rectangulaire (4m x 8m en moyenne), carrée (6m x 6m en moyenne), ou circulaire (6m de diamètre). Les murs sont faits en terre de barre ou en terre à brique et la toiture est en chaume, c'est d'ailleurs le mode d'élevage le plus pratiqué en zone paysanne.


 

© http://6d.img.v4.skyrock.net
Escargots géants ou achatines
Système d'élevage
Le premier système est destiné à l'élevage des reproducteurs et des jeunes animaux d'au moins trois mois d'âge, il se fait avec enclos au sol, dans ce cas l'intérieur de l'escargotière est garni de deux ou trois rangées de fosses ou enclos subdivisés en compartiments (trous d'élevage) de 1,5m de long, 0,6m de large et 0,5m de hauteur et bien aménagés. A l'intérieur de la fosse est construit dans le sens de la longueur un muret de 20cm de haut et 15cm de large qui servira à déposer mangeoires et abreuvoirs, de part et d'autre du muret est installé un trou de 20 cm de long et 20 cm de large entièrement rempli de sciure de bois. Les fosses sont recouvertes avec des couvercles constitués de lattes serrées, fabriquées en bois ou en nervure de palme fixées sur toute la surface d'un cadre en bois taillé. La charge moyenne d'un bâtiment de dimension 4m x 8m est d'environ 560 géniteurs à une densité de 40 animaux par mètre carré. L'élevage hors clos est une variante de modes sous bâtiment, ici il faut prévoir des étagères à trois niveaux construites en bois sur lesquels sont disposés des bacs servant d'enclos. Ce système beaucoup plus employé pour l'élevage des jeunes permet de mieux utiliser l'espace et limite les attaques des fourmis rouges. Dans ce sillage on trouve aussi l'élevage semi-liberté qui est composé d'un bâtiment et de petites fosses de pontes. Ici il n'ya pas d'enclos, mais des tranchées carrées de 40cm de coté et 20cm de profondeur, la hauteur est de 2m. Pour la réussite générale de ce procédé, il faut un entretien efficace, il est entendu que l'entretien des géniteurs diffère de celui des jeunes.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos