Laura Davide, animatrice à radio nostalgie Cameroun depuis six ans

Par Nanyan Diane, stagiaire - 12/04/2011

Animatrice, maman comblée, malgré son jeune âge elle à déjà un potentiel et une énergie qui ne laissent personne indifférent

 

Femme ambitieuse
Teint noir, souriante et voix suave, Biassi Laura Davide alias Laura Dave est l’une des figures montantes dans le monde de la communication. Sa passion pour le microphone commence dans les cabarets. Le temps d’une nuit, Laura Dave déambule en imprésario, avant de retrouver le chemin des classes le lendemain "malgré la gueule de bois", se souvient-elle.

Née le 19 Mai 1985, Laura est l’ainée et la seule fille d’une famille de trois enfants et mère d’un magnifique petit garçon de six ans. Après Radio Tiémeni Siantou (Rts), radio environnement, sky one radio et Suelaba Fm 105, Laura impose son timbre vocal sur les ondes de Radio Nostalgie Cameroun (émettant de Douala sur 96 fm), où elle officie depuis six ans. Titulaire d’un BTS (Brévet de Technicien Supérieur) en communication d’entreprise, l’ardeur au travail reste l’un de ses passe-temps favori dans la mesure où son but est de rehausser l’image, l’éclat et le nom de la radio (Nostalgie Cameroun) malgré que cela ne soit pas facile pour elle d’allier famille et profession: «J’avoue que ce n’est pas évident: être au boulot à 5h du matin et y passer pratiquement toute la journée. Heureusement qu’il y a maman qui m’aide pour l’instant sur certaines taches familiales, comme ça je peux m’occuper du coté professionnel sans trop de gène».

 

© Journalducameroun.com
Biassi Laura Davide
Son travail reste sa passion
Ayant pour passion son fils et son boulot, elle s’occupe en dehors de l’animation du service commercial, de la radio nostalgie Cameroun où elle est par ailleurs directrice commerciale. Elle a aussi sa petite maison de production LD PROD (Laura Dave Productions) qu’elle vient de lancer et qui fait pour l’instant dans la réalisation de petites émissions télévisées à court format. La première c’est l’émission «prénom du jour» qui passe deux fois par jour sur Canal 2 international (à 7h30 et à 21h30).

Comme toute femme dans l’exercice de sa profession, elle rencontre des difficultés bien que moindres: «Je n’ai pas de difficultés particulières en tant que femme. Mais comme dans le monde des médias une fois que vous avez une notoriété c’est tout le monde qui veut vous inviter à diner ou à prendre un pot, moi je mets les limites dès le départ, en plus je n’ai pas assez de temps pour ça».

Capricieuse, ennuyeuse, emmerdeuse ce sont là les traits de personnalité de cette jeune fille qui aujourd’hui fait la fierté de son entourage. Face aux rumeurs Laura décide de mettre fin à ses « on dit » : « je n’ai pas quitté l’équipe de JAMBO, c’est une famille et on ne quitte pas sa famille. Maintenant pourquoi ne suis-je plus sur le plateau ? Vous savez, à un moment dans la vie il faut savoir ce que l’on veut, surtout opérer des choix lorsqu’on ne vous donne pas le choix. Je n’ai jamais eu de problème à radio nostalgie que ce soit avec la direction ou encore mes collègues depuis six ans aujourd’hui que j’y travaille, au contraire j’ai plutôt eu une promotion. » se défends t-elle.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos