Jeux de Maputo 2011: Le Cameroun fait profil bas dans six disciplines

Par Emile Zola Ndé Tchoussi - 16/09/2011

Les cyclistes, les handballeurs, les basketteurs et les pratiquants de Canoë-Kayak, de l’handisport et du tennis de tables sont bredouilles

 

Si le Cameroun a déjà remporté 20 médailles aux 10ème Jeux africains qui s’achèvent ce week-end du côté de Maputo, ce fut essentiellement dans les disciplines de boxe, karaté, athlétisme, volleyball et judo. Dans les autres disciplines (Basket-ball, Canoë-kayak, Cyclisme, handball, handisport, tennis de table), les camerounais n’ont pas pu accéder au podium. Notamment en basket-ball. Uniquement représenté en dames, dans la capitale mozambicaine, le basket-ball camerounais n’a pas produit des étincelles. Les joueuses du sélectionneur de nationalité italienne, Fabio Fossati, terminent le tournoi de basket-ball des Jeux Africains de Maputo à la 9ème place. Alors qu’à Maputo, la balle orange comptait 12 équipes chez les dames. Autres athlètes décevants, les handballeurs. Ils ont été éliminés en quart de finale par le Sénégal, mardi dernier. (23-25). Les handballeurs ont mal géré la fin de match. Ils menaient de quatre points, à deux minutes de la fin de la partie. Les handballeurs qui venaient dans la capitale mozambicaine pour faire mieux qu’aux Jeux Africains d’Alger 2007, où ils avaient été éliminés au premier tour, étaient tout de même abattus, au coup de sifflet final. Mais les dames, qui se sont qualifiées pour les demi-finales mercredi dernier, ont l’occasion de sauver l’honneur du handball camerounais à Maputo.

 

© Jean Jacques Ewong/journalducameroun.com
Adam Idrissa a remporté l'or lors du 200 mètres
La principale chance de médaille camerounaise en tennis, de table, Sarah Nana Anffou a échoué au stade des quarts de finale dans la rubrique simple dames. La pongiste associée à son compatriote Ebode Bilongo, en double mixte, est sortie au même stade de la compétition. Tandis qu’en simple messieurs, Ebode Bilongo et Viang Bengono n’ont pas dépassé le stade des quarts de finale aux Jeux Africains de Maputo. Ces deux pongistes, également associés en double messieurs, ont été éliminés en 64e de finale. Mais malgré ces éliminations en cascade, le tennis de table camerounais a obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012, à travers Sarah Anffou Nana. Puisqu’un tournoi qualificatif pour les JO de Londres était organisé dans la capitale mozambicaine, en marge des Jeux Africains, avec pas moins de huit pays engagés. Le baptême du feu du Cameroun en canoë-kayak, aux Jeux Africains, n’a pas été un coup de maître. Puisque les quatre représentants camerounais en sports nautiques n’ont remporté aucune médaille. Les compétitions de canoë-kayak qui se disputaient précisément au Lac de Chidenguele, une ville située à 270 kilomètres de la capitale mozambicaine, ont tout de même vu un pagayeur camerounais terminer au pied du podium. Puisque Alfred Rodrigue Dipoko Dikongue s’est classé 4ème en canoë. Un classement qui peut laisser des espoirs pour le futur, sur le plan international, quand on sait que c’était la première fois que le Cameroun était aligné dans cette compétition aux Jeux Africains.

Le sport pour personnes handicapées, où le Cameroun était engagé en athlétisme, n’a pas rapporté de médaille. Mohamed Garba (aveugle) engagé sur 400 m plat et Jean Solange Ava (handicapé moteur) en lice sur 1500 m en fauteuil roulant, ont tous deux été éliminés pendant les séries. Les deux athlètes qui étaient les principales chances de médailles camerounaises d’handisport aux Jeux Africains de Maputo, ont été éliminés pour des raisons diverses. Sur le 400 m, Mohamed Garba a été disqualifié pour confusion de couloir. Alors que Jean Solange Ava, a été battu par des athlètes plus rapides que lui sur 1500 m. Le cyclisme camerounais, comme d’habitude aux Jeux africains, a déçu. Les hommes du président François Njellé sont rentrés bredouilles de Maputo. Alignés dans trois catégories, à savoir la course contre la montre individuelle, la course contre la montre par équipe et la course en ligne, les camerounais n’ont rien récolté. Dans la course contre la montre individuelle, le directeur technique national de cyclisme, Jean Philippe Duraka, a expliqué la contreperformance des cyclistes camerounais, par l’absence des vélos adaptés pour ce type de course. Les algériens et les sud-africains ont les engins de la mort. Nous ne pourrons pas rivaliser avec eux, confie en substance le Dtn Duraka, qui a tout de même vu son cycliste Arthus Tella prendre la 12e place de la course contre la montre individuelle. Camzong Abessolo, l’autre coureur camerounais engagé sur le chrono a obtenu la 16e place. Alors que lors de la course en ligne, Damien Tekou, qui était le cycliste camerounais le mieux classé a terminé 16ème.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos