International â€ș APA

Au moins 10 personnes interpellĂ©es lors d’une manifestation des souscripteurs des sociĂ©tĂ©s agrobusiness

La police ivoirienne est intervenue, samedi aprĂšs-midi, Ă  Abidjan pour disperser une manifestation des souscripteurs des entreprises de l’Agrobusiness avant d’interpeller au moins une dizaine de personnes qui rĂ©clament le dĂ©gel des comptes des entreprises d’agrobusiness par le gouvernement ivoirien.Venus nombreux pour rĂ©pondre Ă  l’appel des organisations des souscripteurs de l’agrobusiness, et  rĂ©clamer le dĂ©gel des comptes des diffĂ©rentes entreprise,  les investisseurs de ce business n’ont pas eu le temps d’entamer leur rĂ©union  quand il leur a Ă©tĂ© rĂ©clamĂ© de quitter les lieux avant d’ĂȘtre dispersĂ©s par la police 10 mn plus tard Ă  l’aide de gaz de lacrymogĂšne.

 ‘’ Nous demandons Ă  l’Ă©tat le paiement de notre retour sur investissement (RSI), qu’il dĂ©gel les avoirs de nos maisons de souscription c’est tout ce que nous demandons » a martelĂ© M. Bamba, administrateur dans une sociĂ©tĂ© bancaire.

 ‘’ LibĂ©rez les comptes, libĂ©rez les comptes, libĂ©rez les comptes 
. » Scandaient les manifestants venus se rĂ©fugier par centaines dans le parking auto du super marchĂ© SococĂ© aprĂšs avoir Ă©tĂ© dispersĂ©s par des tirs de gaz de lacrymogĂšne.

 Une demie heure plus tard, la voie du Boulevard Latrille a Ă©tĂ© envahi par ces centaines de manifestants fermant Ă  parti du carrefour Duncan jusqu’Ă  l’entrĂ©e du carrefour de l’ENA, ou aucune voiture ne pouvait circuler.

Des barricades ont Ă©tĂ© Ă©rigĂ©es Ă  ces diffĂ©rents carrefours pour empĂȘcher toutes les circulations. Un quart d’heure plus tard, un cargo de la Compagnie rĂ©publicaine de sĂ©curitĂ© (CRS) est arrivĂ© en renfort.

 ‘’Suite au communiquĂ© du TrĂ©sor qui demande que les souscripteurs rendent au TrĂ©sor pour se faire rembourser, nous avons dĂ©cidĂ© de rĂ©unir les souscripteurs Ă  l’espace SococĂ© pour donner des informations et expliquer exactement le projet de l’Ă©tat. (
). Un courrier a Ă©tĂ© dĂ©posĂ© Ă  la mairie qui nous a octroyĂ© l’espace et c’est tard dans la nuit que nous avons reçu un appel interdisant la manifestation » a expliquĂ© Abou Dramane TraorĂ© membre de la coalition des associations des souscripteurs.

‘’ Pour ça , nous disons non parce que il y a des personnes qui sont venues de l’intĂ©rieure nous avons une autorisation de la mairie » a-t-il ajoutĂ©.


 ‘’Ce que le TrĂ©sor ne dit pas aux souscripteurs c’est qu’il y a 3 critĂšres pour se faire rembourser. Celui qui a dĂ©jĂ  perçu un premier paiement est disqualifiĂ© et ça le TrĂ©sor ne le dit pas. Et   c’est ce que nous sommes venus expliquer Ă  nos amis et nous avons Ă©tĂ© gazĂ©s.  Il y a eu des interpellations mais pour le moment, je suis saisi de l’interpellation de 3 personnes », a ajoutĂ© M. TraorĂ©

 ‘’ Ma sƓur fait partie des personnes interpellĂ©es et ils sont au moins dix actuellement Ă  la prĂ©fecture de police. Nous venons de l’avoir au tĂ©lĂ©phone » a renchĂ©rit Ă  APA, un souscripteur qui a requis l’anonymat.

Face Ă  la prolifĂ©ration des sociĂ©tĂ©s dites d’agrobusiness et assimilĂ©s, une Ă©tude a Ă©tĂ© menĂ©e par les services compĂ©tents de l’Etat et des acteurs du systĂšme financier, en vue de faire la lumiĂšre sur la nature des activitĂ©s desdites sociĂ©tĂ©s et de cerner les risques encourus par les populations.

Le gouvernement ivoirien a dĂ©voilĂ©, rĂ©cemment, les rĂ©sultats d’une enquĂȘte sur les entreprises agro-business, faisant ressortir 28 entreprises agro-business dĂ©nombrĂ©es avec 36 699 souscripteurs qui ont investi 66 milliards de FCFA pour une promesse totale de 660 milliards de FCFA.

Mercredi, le ministre de la Communication, de l’Economie NumĂ©rique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement ivoirien, Bruno NabagnĂ© KonĂ© avait indiquĂ© Ă  l’issue d’un Conseil de ministres que le remboursement du capital investi des souscripteurs des entreprises d’agrobusiness dĂ©marrera avant la fin du mois de fĂ©vrier 2017.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut