› Eco et Business

Barrage de Mékin: le test préalable à la mise en service raté

Dans le but d’Ă©valuer la capacitĂ© rĂ©elle de production d’Ă©nergie dudit barrage, la sociĂ©tĂ© Mekin hydroelectric a fermĂ© les trois vannes de l’ouvrage. Ce qui a causĂ© des inondations

La mise en service du barrage de MĂ©kin – situĂ© dans l’arrondissement de Meyomessala, dĂ©partement du Dja et Lobo, rĂ©gion du Sud – est bloquĂ©e par un phĂ©nomène d’inondations observĂ© lors d’un rĂ©cent test. C’est ce que relève la presse publique dans Ă©dition du vendredi 20 janvier 2017.

Le test initiĂ© en novembre dernier par la sociĂ©tĂ© Hydro-MĂ©kin, chargĂ©e de la construction et de l’exploitation de l’ouvrage, consistait Ă  fermer les trois vannes de l’ouvrage afin de voir Ă  combien s’Ă©lève sa production rĂ©elle d’Ă©nergie.

Les vannes sont des dispositifs permettant l’ouverture, la fermeture et la rĂ©gulation de l’eau par le fond. A Mekin, leur fermeture a causĂ© des inondations dans l’arrondissement de Bengbis et la dĂ©tĂ©rioration du rĂ©seau routier.

Des mesures avaient Ă©tĂ© prises par les autoritĂ©s pour remĂ©dier Ă  la situation. Il s’agit notamment de : l’ouverture d’une voie de contournement Ă  partir de Nkongmekak ; du lancement des appels d’offres pour la construction des ponts au-dessus des fleuves Mianga et Lobo ; du recasement des populations riveraines.


Le barrage de MĂ©kin comprend une usine de pied d’une puissance estimĂ©e de 15 MW et une ligne d’Ă©vacuation d’Ă©nergie de 33 Km le long de Mekin, au lieu-dit Ndjom Yekombo. Il devrait alimenter prioritairement l’ensemble des huit communes du dĂ©partement du Dja et Lobo, dĂ©partement d’origine du chef de l’Etat Paul Biya.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut