Sport › Football

Bernard Tchoutang: «Samuel Eto’o sait que je ne doute pas de sa qualité»

© Droits réservés

L’ancien international camerounais s’est ainsi exprimĂ© pour tenter d’apaiser les tensions crĂ©Ă©es entre lui, son coĂ©quipier et les internautes, après ses rĂ©centes dĂ©clarations sur l’attaquant d’Antalyaspor.

Non, le footballeur camerounais Bernard Tchoutang n’avait point voulu calomnier son ancien coĂ©quipier Samuel Eto’o Fils! C’est en tout cas ce que l’on retient de ses explications sur la polĂ©mique qui l’oppose Ă  Samuel Eto’o. «Je racontais une anecdote. Je n’ai Ă  aucun moment traitĂ© Samuel Eto’o de marabout. Au-delĂ  de ça, je pense que Samuel Eto’o est assez grand pour comprendre qu’à aucun moment, je ne peux mettre en doute sa qualitĂ©, son parcours, la carrière qu’il a eue, puisque lui et moi on a eu plusieurs fois l’occasion d’en discuter. J’ai Ă©tĂ© très surpris par les messages des gens. Ça a Ă©tĂ© très difficile, juste parce que j’ai racontĂ© une anecdote», a-t-il dĂ©clarĂ©.

L’attaquant tente ainsi de recadrer le contexte dans lequel il a suggéré que Samuel Eto’o aurait «marabouté» Joseph Désiré Job à la Coupe d’Afrique des nations 2000. Invité le mardi 20 juin sur le plateau de l’émission « Le Vestiaire», diffusé sur SFR Sport, Bernard Tchoutang avait indiqué que le «Pitchitchi» avait lancé un sort Joseph Désiré Job pour pouvoir prendre sa place. Cette histoire lui avait valu des critiques vertes sur la toile.


Si le joueur tente dans un premier Ă©lan de calmer la fureur des internautes, l’intention de Bernard Tchoutang reste manifestement d’apaiser l’indignation de Samuel Eto’o. «Bien qu’offusquĂ© par de telles dĂ©clarations je n’Ă©prouve Ă  ton Ă©gard que de la compassion car, je rĂ©alise Ă  cet instant, les dĂ©gâts que peuvent provoquer jalousie et aigreur. Il est de notoriĂ©tĂ© publique que ma vraie magie c’est le travail. Les fausses excuses elles, sont le propre des faibles. Saches mon cher Bernard que tant qu’il y aura parmi nos reprĂ©sentants des personnes comme toi, prĂŞtes Ă  calomnier un « frère » pour Ă©pater la galerie, le respect que nous africains, MĂ©ritons et rĂ©clamons demeurera une utopie», avait rĂ©agi Samuel Eto’o sur sa page Facebook

A cela, Bernard Tchoutang riposte : «Samuel sait très bien ce que je pense de lui. Donc si certaines personnes ont pu croire le contraire, ça c’est pas possible.»

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut