Société › Société

Bimbia n’entre pas dans le patrimoine mondial de l’Unesco

©Droits réservés

Bimbia est un petit village juché sur les hauteurs de Limbé, ville balnéaire dans le Sud-Ouest du Cameroun, qui a servi de port pour le commerce des esclaves noirs vers l’occident.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a publié mercredi, 12 juillet 2017, la liste des 21 nouveaux sites inscrits au patrimoine mondial, et Bimbia dont la candidature a été présentée par le Cameroun n’y figure pas. Pour le moment, seuls la Réserve de la faune du Dja (régions Sud et Est du Cameroun), et le Trinational de la Sangha (complexe transfrontalier à cheval entre le Cameroun, le Congo et la République centrafricaine) y ont été inscrits en 1987 et en 2012.

Bien que Bimbia soit directement associé à un événement historique, la traite négrière, le site n’a pas été retenu au terme d’une session du Comité du patrimoine mondial tenue en Pologne du 02 au 12 juillet ; ni aucun des autres sites répertoriés sur la liste indicative de l’Unesco. En Afrique, l’organisation a accordé la reconnaissance au paysage culturel des ǂKhomani (Afrique du Sud) et aux vestiges de Mbanza Kongo, la capitale de l’ancien Royaume du Kongo (Angola).

Ces biens vont dĂ©sormais bĂ©nĂ©ficier d’une sauvegarde internationale. Ils rĂ©unissent vraisemblablement l’une des conditions requises pour rentrer dans le patrimoine mondial, notamment : «reprĂ©senter un chef-d’œuvre du gĂ©nie crĂ©ateur humain ; tĂ©moigner d’un Ă©change d’influences considĂ©rable pendant une pĂ©riode donnĂ©e ; apporter un tĂ©moignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue ; ĂŞtre un exemple Ă©minent d’Ă©tablissement humain traditionnel, de l’utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer ; ĂŞtre directement ou matĂ©riellement associĂ© Ă  des Ă©vĂ©nements ou des traditions vivantes, des idĂ©es, des croyances ou des Ĺ“uvres artistiques», indique WikipĂ©dia.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut