Politique › Sécurité

Boko Haram menace d’attaquer les villes du Sud du Cameroun

©Droits réservés

Des membres de la secte l’ont explicitement déclaré dans une vidéo publiée par Sahara reporters.

Une nouvelle vidéo propagandiste de Boko haram vient d’être publiée sur Internet. Les auteurs, des hommes en treillis et armés de kalachnikov au beau milieu d’un décor désertique, vantent un butin qu’ils auraient dépouillé à des militaires camerounais. On y voit toutes sortes d’objets, des casques militaires, des munitions, entre autres. L’orateur principal, qui s’exprime en français et en fulfuldé (dialecte camerounais), ne dit pas clairement comment ils se les sont procurés. La vidéo ne montre pas non plus d’otages ou de cadavres. Cependant, l’orateur ne mâche pas ses mots quand il brandit la menace d’attaques de la secte dans les villes du Sud du Cameroun, « Ebolowa, Yaoundé », cite-t-il. Il va plus loin, en menaçant de mort le président de la République, Paul Biya.

Le membre de la secte que la vidĂ©o met en scène (dont l’identitĂ© n’est pas dĂ©clinĂ©e), se fend en invectives pour parler du Chef de l’Etat camerounais dont il finit par piĂ©tiner la photo. De l’avis d’observateurs avertis, cet enregistrement fait partie d’une simple campagne propagandiste pour semer la peur et rester dans les esprits. Il y a quelques jours, Shekau, le leader de la secte terroriste avait diffusĂ© une vidĂ©o en rĂ©action Ă  la sortie du gouvernement camerounais annonçant la libĂ©ration de 5000 otages des mains de Boko haram. Shekau avait promis qu’il maintiendrait l’emprise de la secte sur  cette partie du territoire camerounais. Le lendemain de la diffusion de cette vidĂ©o, un attentat a Ă©tĂ© dĂ©jouĂ© Ă  Kolofata. En somme Boko Haram, poussĂ© dans ses retranchements s’investit dĂ©sormais dans le champ de la communication.


 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut