Eco et Business › Tech

Le câble sous-marin à fibre optique Cameroun – Brésil en service dès la fin 2018

©Droits réservés

L’infrastructure, qui va interconnecter le Cameroun au BrĂ©sil (South Atlantic Inter Link), devrait entrer en service au dernier trimestre 2018.

Selon Joseph Ndongo, le directeur de la Planification de la Cameroon Telecommunications (Camtel) « le service sous-marin et l’itinĂ©raire de pose de câble est achevĂ© Ă  100 % ». Il en a fait l’annonce le 16 mai 2017 lors du forum international de l’Ă©conomie numĂ©rique de YaoundĂ©.

Selon lui, les travaux restants, actuellement en cours, portent sur la fabrication des câbles à poser dans la mer. Et cette phase est déjà réalisée à 30%. Un niveau d’avancement jugé « satisfaisant » qui permet de prévoir l’opérationnalisation du système tout entier d’ici la fin 2018.


D’après Joseph Ndongo, la rĂ©alisation et l’entrĂ©e en service de ce câble devrait permettre Ă  la Camtel de doper ses capacitĂ©s infrastructurelles et surtout de jouer un rĂ´le de premier plan dans l’implĂ©mentation de l’Ă©conomie numĂ©rique vers laquelle est en train de migrer le pays. Ce câble « de dernière gĂ©nĂ©ration porte sur un linĂ©aire de 6 000 kilomètres avec une capacitĂ© de 32 tĂ©rabits par secondes…Il permettra Ă  la Camtel d’avoir un dĂ©ploiement dans les data center, un dĂ©ploiement dans l’installation des centres d’appel, un dĂ©ploiement dans l’hĂ©bergement des applications de premier rang qui s’appuient sur le levier infrastructurel, un dĂ©ploiement dans les ports de système en satellites sĂ©curisĂ©s par un haut dĂ©bit… Il devra Ă©galement doter le Cameroun et la sous-rĂ©gion Afrique centrale d’un système de transmission internationale de nouvelle gĂ©nĂ©ration reliant le Cameroun par une voie directe Ă  l’AmĂ©rique», explique Joseph Ndongo.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut