Eco et Business › Energie

Cameroun: dĂ©but de l’Ă©laboration de la politique nationale de l’eau

Cette initiative vise à doter le Cameroun d’un Plan d’action national de gestion intégrée des ressources en eau. Objectif: atteindre un taux d’accès à la ressource à 75% et aux infrastructures d’assainissement à 60%, à l’horizon 2020.

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee) Basile Atangana Kouna, a présidé à Yaoundé l’atelier de lancement du processus d’élaboration de la politique nationale de l’eau. L’initiative vise à doter le Cameroun d’un Plan d’action national de gestion intégrée des ressources en eau (Pangire). Lequel Plan devra porter le taux d’accès à l’eau potable à 75% et le taux d’accès aux infrastructures d’assainissement à 60%, à l’horizon 2020. Avec le Pangire, tous les secteurs qui utilisent l’eau et tous les acteurs impliqués dans ce secteur, seront pris en compte.


Selon Georges Boudet Etoundi, chef de la division des études, de la prospective et de la coopération au Minee, «il est question de disposer d’une vision à long terme, de manière à ce que, par exemple, la loi sur l’eau qui est en train d’être révisée actuellement ne le soit plus sans une base réelle, mais qu’elle soit assise sur une stratégie ferme». Le Pangire met en oeuvre l’une des recommandations du Sommet mondial sur le développement durable tenu en 2002 à Johannesburg (Afrique du Sud). La réalisation de ce projet est soutenue par des partenaires comme l’Unicef.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut