Société › Faits divers

Cameroun : deux femmes assassinées à Douala

©Droits réservés

Elles tentaient de séparer une bagarre. L’une d’elles, enceinte de huit mois, serait la sœur cadette de la tristement célèbre Monique Koumateke.

Le carrefour « j’ai raté ma vie » rebaptisé « Nelson Mandela » a connu des heures sanglantes le vendredi 28 avril dernier. Un militaire  a tué deux jeunes femmes (dont une était enceinte) et blessé une autre.

Tout commence lorsqu’après des ébats avec une prostituée, le militaire, à peine de retour de mission, sort un billet de 10.000 francs Cfa pour une prestation convenue à 1.000 francs Cfa. La jeune fille s’énerve parce que contrainte de chercher la monnaie. Pressée, elle aurait confié alors le billet de banque à l’aubergiste, afin que celui-ci trouve la monnaie, le temps pour elle de trouver d’autres clients.

Saoul, le soldat de deuxième classe du Bataillon d’intervention rapide, perd patience puis provoque une altercation. Voyant leur collègue menacĂ©e, deux autres filles de joie interviennent. C’est Ă  ce moment que le soldat du BIR aurait sorti son couteau pour les poignarder. D’après certaines informations, les deux prostituĂ©es venues Ă  la rescousse de la première, dĂ©cèdent sur le champ. Celle Ă  l’origine du drame s’en tire avec plusieurs  blessures, d’après des informations rapportĂ©es par la gendarmerie.


L’une des deux victimes du militaire était enceinte de huit mois. Selon certains médias, elle serait la sœur  cadette de Monique Koumateke, la femme enceinte éventrée par sa sœur à l’hôpital Laquintinie. Celle-ci tentait d’extraire les jumeaux du ventre de Monique, déjà presqu’inerte.

Les deux camarades du présumé assassin, avec qui il est sorti ce soir-là, ont été appréhendés, tandis que lui-même est, jusqu’aux dernières nouvelles, en fuite.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut