Société › Société

Cameroun: éléments de biographie de Jean-Marie-Benoît Bala, évêque de Bafia

Jean-Marie Benoit Balla, Evêque de Bafia © L'Effort Camerounais

Le prélat, dont on recherchait le corps mercredi après la découverte d’un mot stipulant qu’il se trouverait “dans l’eau” sous un pont, était à la tête du diocèse de Bafia depuis 2003

Les fidèles de l’Eglise catholique romaine au Cameroun sont perturbés après la découverte mercredi, 31 mai, en début d’après-midi du véhicule de l’évêque de Bafia (chef-lieu du département du Mbam-et-Inoubou, dans la région du Centre), Monseigneur Jean-Marie-Benoît Bala (58 ans). Les pièces d’identité du prélat ainsi qu’un mot qui serait le sien stipulant qu’il se trouve “dans l’eau” sous le pont sur la Sanaga à Ebebda (localité située à 80Km de Yaoundé la capitale), ont été retrouvés dans le véhicule sans son occupant.

Le prélat, né le 10 mai 1959 à Oweng, dans le diocèse de Mbalmayo. (Centre-Cameroun) avait été ordonné prêtre le 20 juin 1987.

Après son ordination il eut à occuper diverses charges : vicaire, curé et aumônier diocésain des écoles; vice-procurateur diocésain, supérieur du petit séminaire de Yaoundé, aumônier de la Congrégation des filles de Marie, et professeur au grand séminaire de Nkolbisson.


Il fut nommé évêque le 15 avril 2003 en remplacement de Monseigneur Athanase Bala atteint par la limite d’âge (il avait plus de 75 ans).

Le Diocèse de Bafia, situé sur une superficie de 34 600 km2, a été érigé en 1968. Il est suffragant du Siège Métropolitain de Yaoundé. En 2003, Selon l’agence Fides, lorsque Mgr Jean-Marie-Benoît Bala prenait ses rênes, le diocèse avait une population de 325 000 habitants, dont 197 054 catholiques; 15 paroisses, 21 prêtres (14 diocésains, 7 religieux), 11 religieux frères, 46 religieuses, et 15 grands séminaristes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut