Opinions › Tribune

Cameroun en panne, attends-tu qu’on te dĂ©panne?

Poème d’Ă©veil, par Franklin Nyamsi, PrĂ©sident du Collectif Diasporique Camerounais

Pourquoi pleures-tu, mien pays, pourquoi pleures-tu ; Ils veulent tous être-présidents, ils se tuent et te tuent
Pourquoi pleures-tu, Cameroun, de ton Ă©lite si tĂŞtue ; Qu’elle ne voit pas la robe du sĂ©isme dont tu es vĂŞtu ?

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes
Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

La haine de soi et d’autrui a donnĂ© tous ses fruits ; Chaque jour, davantage entamĂ©e, ta chair pourrit
La dĂ©gaine de bĂŞtise de tes dirigeants, pue le prurit ; Et nul ne sera surpris que demain, l’aurore ne sourit !

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes
Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

Je ne parlerai pas de la voiture en panne du prĂ©sident ; Non, je ne m’intĂ©resse pas Ă  la faconde du grand rĂ©sident
Je ne parlerai pas de ses gaspillages et de ses affairages ; Je ne parlerai pas des trente-trois ans d’Ă©ternel dĂ©marrage

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes
Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

Je te parle de commencer la seule lutte qui vaille pour toi ; Cameroun, je te parle de demander que revienne la loi
Je te parle de te promouvoir enfin la justice, ma foi ; Je parle de penser Bien commun, de t’Ă©lever pour une fois

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes


Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

Je ne te parle pas de la Mercedes du Chef qu’on pousse ; Je te parle, Cameroun, de toi, livrĂ© Ă  la merde et Ă  la brousse
Je te parle de toi, attardĂ© dans le siècle qui sans cesse rebrousse ; Le chemin de gloire qui t’Ă©tait promis et qu’on te dĂ©trousse

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes
Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

Il n’y aura point de manne, peuple de mon pays, relève-toi ; Le miracle n’aura pas lieu si tu crois qu’un autre refera ton toit
C’est Ă  toi, d’imposer par nombre et qualitĂ©, le retour du droit ; Et d’ouvrir une saison de vĂ©ritĂ©, de justice et de prospĂ©ritĂ© sans effroi !

Cameroun en panne, Cameroun livré aux ânes
Attends-tu qu’on te dĂ©panne, attends-tu la manne ?

Paris, le 24 mai 2016

Franklin Nyamsi

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut