Dossiers › Focus

Cameroun-Italie: la liste des financements signés avant la visite de Sergio Mattarella

En 2000 Ă  Rome, les deux pays ont signĂ© un accord bilatĂ©ral de rĂ©Ă©chelonnement des dettes du Cameroun vis-Ă -vis de l’Italie. Le dĂ©tail

Depuis 1989, l’Italie et le Cameroun ont signĂ© plusieurs accords de financements et mĂŞme des conventions de prĂŞts qui ont permis Ă  ce dernier de reconstruire les bases de son Ă©conomie.

Pour ce qui concerne les financements, les deux pays ont signĂ© en 1989 une convention de prĂŞt de 21 millions de F CFA et d’un don de 10 millions de F CFA en faveur du Cameroun.

Avec le soutien de l’Italie, le Cameroun a Ă©tĂ© assez prĂ©sent depuis le dĂ©but des annĂ©es 1990 avec la signature de deux accords de rĂ©Ă©chelonnement de la dette du Cameroun vis-Ă -vis de l’Italie en 1991 et 1995.

En 2000 Ă  Rome, les deux pays signent un accord bilatĂ©ral de rĂ©Ă©chelonnement des dettes du Cameroun vis-Ă -vis de l’Italie, d’un montant de 40,4 milliards de F CFA rĂ©Ă©chelonnĂ©s sur une pĂ©riode de 23 ans pour les crĂ©dits commerciaux et de 12 ans pour les prĂŞts d’aide publique au dĂ©veloppement.

En octobre 2002, l’Italie compte parmi les pays qui ont acceptĂ© l’effacement pur et simple de la dette du Cameroun vis-Ă -vis du Club de Paris, ce qui a permis au Cameroun de bĂ©nĂ©ficier de l’annulation de dette d’un montant de 39,2 milliards F CFA par le gouvernement italien Ă  la faveur d’un accord sur la consolidation de la dette, nĂ©gociĂ© dans le cadre du Club de Paris.

Cet accord sur l’annulation de la dette, entrĂ© en vigueur depuis le 30 novembre 2006, prĂ©voit l’effacement en faveur du Cameroun de 134,8 millions d’euros, soit 8,4 milliards F CFA dont 44,2 millions d’euros (29 milliards F CFA) pour crĂ©dits d’aide et 90,5 millions d’euros (59,4 milliards F CFA) pour crĂ©dits commerciaux.


En annulant Ă  100% le stock de la dette du Cameroun, l’Italie a donnĂ© l’occasion au Cameroun, jadis «pays pauvre très endetté», l’occasion de « reconstruire les bases d’une Ă©conomie plus solide, dynamique et susceptible de gĂ©nĂ©rer une croissance durable ».

Au plan agricole, c’est la signature en 2010 d’un accord-cadre sur la culture du riz Ă  grande Ă©chelle sur une superficie de 2000 hectares Ă  Maga, rĂ©gion de l’ExtrĂŞme-nord, entre le gouvernement camerounais et la sociĂ©tĂ© ORIZ-Cameroun – entreprise Ă  capitaux camerounais et italiens.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut