Dossiers › Focus

Cameroun – Italie: le point sur les relations Ă©conomiques et commerciales

Depuis 1989, le Cameroun et l’Italie sont liĂ©s par trois accords de partenariat. A l’occasion de la visite d’Etat du prĂ©sident italien dans le pays, les termes de la coopĂ©ration seront revisitĂ©s

A l’occasion de la visite d’Etat de quatre jours qu’effectue le prĂ©sident italien, Sergio Mattarella, les termes de coopĂ©ration Ă©conomique, technique, commerciale et financière qui existent entre les deux pays depuis 1989 seront revisitĂ©s et redynamisĂ©s.

Depuis 1989, le Cameroun et l’Italie sont liĂ©s par trois accords de partenariat, notamment l’accord de partenariat technique, Ă©conomique et financier du 17 janvier 1989, l’accord sur la protection et la promotion rĂ©ciproques des investissements, signĂ© le 29 juin 1999 est entrĂ© en vigueur en 2004. Celui-ci prĂ©voit la protection des investissements italiens avec l’interdiction de mesures discriminatoires et le droit Ă  la jouissance, l’utilisation et la vente des investissements effectuĂ©s ainsi que l’accord sur l’annulation de la dette en vigueur depuis le 30 novembre 2006.

Au plan Ă©conomique, technique et commercial, la coopĂ©ration entre les deux pays est marquĂ©e par la rĂ©alisation des infrastructures routières telles que l’axe YaoundĂ©-Bafoussam, les tronçons Bafia-Tonga-Bafoussam, la route Dschang-Bamougoum et mĂŞme la construction de l’hĂ´pital de Yagoua.

Depuis 2009, les relations Ă©conomiques et commerciales entre les deux pays se sont intensifiĂ©es avec la participation du Cameroun aux foires et foras Ă©conomiques en Italie. Ainsi, le Cameroun a participĂ© en 2015 Ă  l’Exposition Universelle 2015 de Milan (EXPO Milan2015) ayant pour thème: «Nourrir la planète, Ă©nergie pour la vie».

La visite au Cameroun, en juillet 2010, du ministre dĂ©lĂ©guĂ© italien pour le DĂ©veloppement Ă©conomique, Adolfo Urso, a abouti Ă  la signature de trois documents techniques. Il s’agit de deux dĂ©clarations d’intention dans les domaines sidĂ©rurgiques et des bioĂ©nergies d’une part, d’un protocole d’accord entre le ministère des ForĂŞts et de la Faune et le Centre italien de Recherche-DĂ©veloppement et le Laboratoire de test dans le secteur bois-ameublement (Catas), en vue du dĂ©veloppement de la transformation du secteur bois au Cameroun, d’autre part.

Dans le domaine des forĂŞts au Cameroun, l’Italie s’est illustrĂ©e par une initiative dĂ©veloppĂ©e afin de rĂ©pondre Ă  la demande camerounaise d’augmenter la capacitĂ© de transformation locale du bois.

Au plan commercial, les Ă©changes entre l’Italie et le Cameroun sont intenses, cela d’autant plus que l’Italie est le 9ème fournisseur du Cameroun après la France, le Nigeria, la Chine, la Belgique, les Etats-unis, la ThaĂŻlande, l’Allemagne et l’Inde, avec une part de marchĂ© Ă©quivalente Ă  3,3%.

De l’Italie, le Cameroun importe essentiellement des machines et appareils divers, des matières plastiques, des produits cĂ©ramiques, des ouvrages en fonte, du fer et de l’acier, du papier et des cartons, des vĂ©hicules automobiles et des tracteurs, des meubles et du mobilier mĂ©dical.


Alors que du Cameroun, l’Italie importe les matières premières telles que le pĂ©trole, le bois et l’aluminium, des produits agricoles tels que le cafĂ©, le caoutchouc, les fruits, mais le pĂ©trole continue de reprĂ©senter le principal poste des importations italiennes, suivi par le bois.

Une centaine d’entreprises italiennes sont basĂ©es au Cameroun. Elles exercent essentiellement dans les domaines de l’exploitation forestière et de la transformation du bois, du transport maritime, du Bâtiment et des Travaux publics et de la reprĂ©sentation des marbres et des chaĂ®nes alimentaires.

Dans le secteur des transports et pièces détachées, la société Pirelli spécialisée dans la pneumatique, opère à Douala; Ferroro, installée à Yaoundé, produit du chocolat et de la pâte à tartiner.

Bien que positif en 2011 et 2012, le solde de la balance commerciale avec l’Italie est devenu dĂ©ficitaire en 2013.


drapeaux-shop.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut