Politique › Sécurité

Cameroun : l’armée se dévoile

©Droits réservés

Depuis le 17 mai, les forces de défense ouvrent leurs portes au grand public à la base aérienne de Yaoundé.

Elle avait déjà fait une démonstration il y a quelques semaines lors du salon Promote au Palais des congrès de Yaoundé. Cette fois, pour marquer la veille de la célébration de la fête de l’Unité du Cameroun, l’armée ouvre ses portes au grand public. Depuis mercredi, la grande muette dévoile ses atours aux citoyens lambda à la base aérienne de Yaoundé. Les stands des différents corps des forces de défense exhibent leur outils et savoir-faire.  On y retrouve l’armée de terre, l’armée de l’air, la marine, la gendarmerie nationale, le génie militaire, les services de l’hôpital militaire, le corps des anciens combattants, entre autres.

Ce moment d’échange, qui va s’étendre jusqu’au vendredi 19 mai, donne l’occasion aux jeunes Camerounais rêvant d’embrasser les métiers des armes d’en apprendre sur leur futur métier. Une élève venue traverser les portes ouvertes de l’armée dit vouloir postuler, une fois qu’elle quittera les bancs du lycée. « Je veux faire dans la santé militaire pour secourir les blessés, parce que nous voulons participer. Je veux contribuer à l’œuvre d’un Cameroun prospère. Je veux être une vraie patriote », déclare l’adolescente, interrogée par le quotidien Cameroon tribune de ce jeudi 18 mai. Une autre, élève elle aussi, affirme émerveillée : « Je suis élève en classe de Terminale D. Je me suis rendu compte que ma série a de bonnes opportunités dans l’armée. Après le baccalauréat, je peux faire géographie, physique ou médecine, pour travailler dans un domaine spécialisé de l’armée. Je veux contribuer à l’émergence du Cameroun ».

« Très encourageant »


Cet optimisme réjouit Jean-Baptiste Bokam, le Secrétaire d’Etat à la défense. « Les jeunes sont très nombreux et mobilisés. Ils sont intéressés par ce qui est exposé ici. Car il y a d’énormes opportunités que l’armée présente aujourd’hui. Dans le stand de l’armée de l’air par exemple, ils sont passionnés par le métier des armes. Ils ont vraiment envie d’intégrer le corps militaire. C’est très encourageant », a laissé entendre le Sed.

Les journées portes ouvertes des forces de défense camerounaises visent à informer le public sur ses activités quotidiennes. « Il est important que nos populations, nos jeunes, puissent se rendre compte des efforts louables que le chef de l’Etat, chef des armées, fait pour moderniser nos armées. Nous voulons être plus proches des populations en leur faisant découvrir ce que nous faisons, jusqu’à la limite du secret défense. Enfin, nous pensons susciter des vocations auprès des jeunes, qui pourraient être tentés par les métiers des armes », a déclaré Jean-Baptiste Bokam.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut