› Eco et Business

Cameroun: Les Danois intĂ©ressĂ©s par les secteurs du tourisme et de l’immobilier

Le consul du Danemark au Cameroun a donné cette information ce 20 mai 2012, à Yaoundé

Logistique et exploitation pétrolière
C’Ă©tait au cours d’une sĂ©ance de travail avec le gouverneur de la rĂ©gion du Centre, RenĂ© MoĂŻse Eyene Nlom. D’après Axel Juhl Jorgensen, plusieurs entreprises danoises sont dĂ©jĂ  installĂ©es au Cameroun et s’investissent dans la logistique et l’exploitation pĂ©trolière. « Les investisseurs qui s’annoncent sont intĂ©ressĂ©s par les secteurs du tourisme et loisirs et de l’immobilier », apprend l’homme d’affaires Ă  la retraite. « Il faut noter plusieurs sociĂ©tĂ©s danoises se sont installĂ©es au Cameroun oĂą elles s’investissent dans des secteurs variĂ©s, le cas de Maersk qui fait dans la logistique et le secteur pĂ©trolier. Donc les compagnies danoises sont bien avancĂ©es ici et c’est ce que j’essaye de soutenir au Danemark. Le climat pour ce genre d’affaires semble ĂŞtre propice parce qu’avec la paix qui règne les risques sont rĂ©duits considĂ©rablement », dĂ©roule Alex Juhl Jorgensen, en rĂ©sumant toutes les initiatives entreprises au Danemark pour encourager les entreprises danoises Ă  s’implanter au Cameroun. « Nous nous attelons Ă  rĂ©pondre aux prĂ©occupations des uns et des autres qui sont dans le besoin d’informations, en termes de conseils, de suggestions et autres. GĂ©nĂ©ralement, j’oriente les investisseurs intĂ©ressĂ©s vers le consul du Danemark au Cameroun qui est lui-mĂŞme un homme d’affaires et investisseur jouissant d’une longue expĂ©rience. Il assiste donc ces entreprises danoises qui veulent s’Ă©tablir au Cameroun pour leurs affaires. C’est donc une bonne relation d’affaires qui existe entre ces deux pays », soutient-il.

Difficultés des Camerounais au Danemark
Le diplomate revient aussi sur les difficultĂ©s rencontrĂ©es par les Camerounais vinant au Danemark et dans les pays de la Scandinavie. « Le problème sĂ©rieux qui se pose au Danemark pour les camerounais et que je m’efforce Ă  rĂ©soudre est celui du passeport Cemac. L’ancien passeport Ă©tait renouvelable trois fois et avait donc de fait une validitĂ© de 15 ans. Par contre, le nouveau passeport ne peut ĂŞtre prolongĂ© et expire au bout de cinq ans. Il se pose donc le problème d’obtenir un nouveau passeport et pour quelqu’un qui se trouve Ă  Stockholm il est obligĂ© de se dĂ©placer personnellement dans les autres capitales europĂ©ennes pour obtenir un nouveau passeport », explique le diplomate danois. « Ce qui est donc un problème du moment oĂą, une fois son passeport expirĂ© il ne peut plus voyager. Ce qui est donc fait pour les aider dans cette situation c’est que je leur dĂ©livre un laissĂ© passĂ© pour leur permettre d’aller chercher un nouveau passeport. Si un Camerounais a un nouveau nĂ© dans l’un de nos pays, la situation devient plus compliquĂ©e du moment oĂą la photo de l’enfant ne peut ĂŞtre collĂ©e dans le passeport du parent. J’ai donc beaucoup de problème Ă  rĂ©soudre avec les enfants », enchaĂ®ne-t-il. Pour baliser le terrain, avant l’arrivĂ©e imminente de ses compatriotes, le diplomate danois a effectuĂ© il y a quelques jours une visite dans la rĂ©gion du Sud-Ouest. PrĂ©cisĂ©ment dans le dĂ©partement de la MĂ©mĂ© oĂą il a rencontrĂ© le Fon des Bafaw Victor E. Mukete, par ailleurs prĂ©sident du conseil d’administration de Camtel.


Hans Wintherm, Axel Juhl, Mbi takem et Ekalle mukete maire de Kumba lors de la visite du consul

Journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut