Société › Société

Cameroun: marche de protestation des Ă©lus de l’opposition Ă  Bamenda

Sénateurs, députés, conseillers municipaux appartenant au SDF ont organisé lundi, dans le Nord-ouest, un mouvement pour protester contre la situation sociopolitique dans cette région

Des Ă©lus du peuple en l’occurrence, des sĂ©nateurs, des dĂ©putĂ©s et des conseillers municipaux appartenant notamment au Social democratic front (SDF), le principal parti de l’opposition parlementaire et Ă  l’Union des populations du Cameroun (UPC), la plus vieille formation politique du pays, ont organisĂ© lundi 28 novembre 2016 Ă  Bamenda dans le Nord-ouest, une marche pour protester contre la situation sociopolitique « tendue » qui prĂ©vaut dans la partie anglophone du pays.

Arborant l’Ă©charpe tricolore aux couleurs nationales, vert, rouge, jaune qui dĂ©montre leur statut d’Ă©lus du peuple, ces manifestants dans une dĂ©marche pacifique, ont remis un mĂ©morandum au gouverneur de la rĂ©gion du Nord-ouest pour transmission au prĂ©sident de la RĂ©publique Paul Biya.

Parmi ces rĂ©solutions, il y a notamment, « l’ouverture d’un dialogue » entre le pouvoir et les manifestants, notamment des avocats et des enseignants de cette partie du pays qui dĂ©noncent « la colonisation » des francophones sur les anglophones.

Par ailleurs, les Ă©lus du peuple ont appelĂ© Ă  la « fin de l’Ă©tat de siège », en liaison au dĂ©ploiement des forces de l’ordre dans la ville de Bamenda oĂą ces manifestations ont dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© jeudi, occasionnant la mort de trois personnes dont deux civils et une policière.

Le gouvernement qui estime qu’il « n’y a pas de problème anglophone » au Cameroun soutien que des manifestants sont manipulĂ©s par des hommes politiques dont l’objectif est de procĂ©der Ă  la sĂ©cession du pays.


Une position « non nĂ©gociable » selon le gouvernement qui affirme que le « Cameroun reste un et indivisible », d’oĂą sa dĂ©cision de poursuivre « sa politique d’intĂ©gration nationale oĂą chaque camerounais quel que soit ses origines doit se sentir chez lui partout oĂą il se trouve dans le pays ».


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut