Politique › Sécurité

Le Cameroun veut intensifier son réseau de vidéosurveillance urbain

Une convention y relative a été signée entre la police camerounaise et l’équipementier chinois Huawey. Elle vise à généraliser l’installation des caméras de surveillance à travers les axes routiers du pays

Les rĂ©seaux de vidĂ©osurveillance de YaoundĂ© et Douala devraient bientĂ´t ĂŞtre renforcĂ©s. Tel est l’une des dispositions de la convention signĂ©e mercredi, 15 fĂ©vrier 2017, entre la police camerounaise et la sociĂ©tĂ© chinoise Huawey. Objectif : repĂ©rer et identifier les auteurs de vol de vĂ©hicules, de vols Ă  la tire, agressions dans la rue et autres actes d’incivisme.

Les rĂ©seaux de surveillance avaient Ă©tĂ© lancĂ©s au Cameroun le jeudi 07 aoĂ»t 2014. Les villes de Douala (dans le Littoral), YaoundĂ© (dans le Centre), KyĂ©-Ossi (dans le Sud), Kousseri et Waza (dans l’ExtrĂŞme-Nord) ainsi que Garoua-BoulaĂŻ (Ă  l’Est) avaient Ă©tĂ© les premières bĂ©nĂ©ficiaires.

La société Huawey devra désormais équiper toutes les autres villes du pays du système de caméras de surveillance.


Installées sur des lampadaires solaires, lesdites caméras fonctionnent de façon continue grâce à une combinaison entre énergie électrique et solaire.

Les images prises par les caméras sont enregistrées et retransmises à travers des écrans disposés dans une salle de contrôle à la Délégation générale de la sureté nationale (DGSN).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut