Personnalités › Success Story

Un Camerounais à la commission d’appel de la Fifa

©Droits réservés

A 52 ans, le Pr Jean-Louis Atangana Amougou a été élu membre à l’issue du 67ème congrès de l’instance faîtière.

La Fédération internationale de football association (Fifa) a récemment tenu son 67ème congrès à Manama au Barhein. Au cours de cette rencontre, l’institution a procédé au renouvellement des membres de ses différents organes judiciaires. C’est à cette occasion que Jean-Louis Atangana Amougou a été élu membre de la commission d’appel de l’instance, pour un mandat de quatre ans.

« Les Commissions d’appel, de discipline et d’Ă©thique sont les organes judiciaires de la FIFA et trois des quatre commissions indĂ©pendantes de la FIFA. Les trois organes judiciaires doivent ĂŞtre composĂ©s de manière Ă  ce que les membres possèdent les connaissances, les compĂ©tences et l’expĂ©rience de spĂ©cialistes nĂ©cessaires Ă  l’accomplissement de leurs tâches. Le prĂ©sident, le vice-prĂ©sident et les membres des commissions remplissent les critères d’indĂ©pendance dĂ©finis par le Règlement de la FIFA sur la Gouvernance. Ils sont Ă©lus par le Congrès de la FIFA pour des durĂ©es de quatre ans, pour un maximum de trois mandats », est-il expliquĂ© sur le site de la FIFA.

Jean-Louis Atangana Amougou est actuellement le directeur de cabinet de MichaĂ«lle Jean, la secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif). Avant sa nomination au sein de l’organisme international, le juriste occupait le poste de doyen de la FacultĂ© des sciences juridiques et politiques de l’universitĂ© de NgaoundĂ©rĂ© depuis aoĂ»t 2012.


Ce spécialiste en droit public a aussi assumé les fonctions de directeur-adjoint chargé des études à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) entre 2007 et 2012. Il a dispensé des cours de droit international dans des Universités d’Afrique comme au Gabon, au Congo, au Bénin, mais aussi en France

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut