Politique › Sécurité

La Centrafrique nĂ©gocie le rapatriement d’un sous-officier dĂ©tenu au Cameroun

Un accord a Ă©tĂ© obtenu mardi Ă  YaoundĂ© qui devrait permettre le rapatriement d’un sous-lieutenant dĂ©tenu Ă  la DGRE depuis la chute de François Bozize.

En visite au Cameroun depuis dimanche jusqu’Ă  mercredi, le ministre centrafricain de la DĂ©fense nationale, Joseph YakĂ©tĂ©, s’est entretenu avec son homologue camerounais Joseph Beti Assomo au sujet de la demande formulĂ©e par son gouvernement concernant le rapatriement d’un sous-lieutenant de l’armĂ©e nationale en dĂ©tention au Cameroun.

Après la chute du rĂ©gime de François BozizĂ© due Ă  l’offensive de l’ex-alliance rebelle de la SĂ©lĂ©ka en mars 2013, une centaine de soldats loyalistes avaient fui vers le Cameroun, prĂ©cisĂ©ment dans la rĂ©gion de l’est oĂą le chef de l’Etat dĂ©chu avait lui-mĂŞme dĂ©barquĂ©, Ă  bord d’un hĂ©licoptère de l’armĂ©e avant de rejoindre par voiture YaoundĂ©, qu’il avait quittĂ©e par la suite pour Kampala (Ouganda).

A ce jour, presque tous ces ex-membres des Forces armĂ©es centrafricaines (FACA) sont retournĂ©s dans leur pays, sauf deux d’entre eux, en dĂ©tention auprès des services de la Direction gĂ©nĂ©rale de la recherche extĂ©rieure (DGRE), institution camerounaise chargĂ©e du contre-espionnage, selon les informations obtenues par Xinhua auprès de sources militaires.


Parmi ces deux prisonniers dont les raisons de l’incarcĂ©ration n’ont pas Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©es Ă  Xinhua, le gouvernement centrafricain a signifiĂ© aux autoritĂ©s de YaoundĂ© la demande de rapatriement d’un seul cas, celui d’un sous-lieutenant, un dossier pour lequel le ministre centrafricain de la DĂ©fense nationale est parvenu Ă  conclure un accord avec son homologue camerounais mardi Ă  YaoundĂ©.

Le sous-officier ne regagne cependant pas Bangui dans l’immĂ©diat. Il devra encore attendre l’aboutissement de la procĂ©dure qu’exigent les règlements camerounais concernant un tel cas et qui comportent la dĂ©livrance d’autorisations de diverses administrations compĂ©tentes.

Joseph YakĂ©tĂ© a aussi obtenu lors de sa visite un accord avec le Cameroun en vue de la restitution de l’hĂ©licoptère des ex-FACA ayant permis Ă  François BozizĂ© de s’enfuir de Bangui, de mĂŞme qu’un stock d’armes individuelles et collectives y compris des munitions et des vĂ©hicules militaires rĂ©cupĂ©rĂ©s aux mains de ses proches et de la centaine de soldats loyalistes rĂ©fugiĂ©s dans ce pays voisin.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut