Société › Faits divers

Cocufié, il défigure sa femme

©Droits réservés

Bachirou, laborantin dans la ville de Garoua, a aspergé de l’acide sulfurique sur le visage de son épouse dont il ne voulait plus entendre parler

L’affaire défraie la chronique à Garoua en ce moment. Une femme infidèle défigurée par son mari cocu. La victime est internée depuis mercredi dernier en soins intensifs à l’hôpital régional de Garoua. Raioulou s’est mariée à Bachirou en 2011. Laborantin à la Sodecoton, le quadragénaire s’illustrait jusqu’ici pour son caractère pondéré.

Le déclic est survenu deux semaines avant le drame, lorsque Raioulou a demandé à aller suivre des soins ophtalmologiques à Ngaoundéré, dans la région voisine. Bachirou a alors pris des dispositions pour que le séjour de son épouse se déroule sereinement. Il a veillé à ce que des parents à lui accueillent Raioulou. Partie de Garoua, la jeune femme n’a pas posé ses valises au lieu convenu et n’a donné aucune nouvelle à la famille censée l’accueillir.

A deux reprises, Raioulou refuse de rencontrer son époux, alors en séjour à Ngaoundéré. C’est à son troisième passage dans la région de l’Adamaoua que Bachirou rencontrera sa femme de manière peu fortuite, dans une agence de voyage. Raioulou est en galante compagnie. Déboussolé, le laborantin tente de sortir sa femme des bras du militaire dans lesquels elle se trouve. Celle-ci feint alors de ne pas le connaître. Elle le présente comme un fou.


Humilié, mais surtout vert de colère, Bachirou rentre sur Garoua, bien décidé à répudier celle à qui il a payé une formation d’agent des eaux et forêts mais qui, pourtant, l’a renié publiquement. Une fois sur Garoua, Bachirou demande à ses beaux-parents de débarrasser toutes les affaires de Raioulou de sa maison. Pour lui, c’est fini.

Mardi dernier, de retour de son bureau, Bachirou trouve Raioulou dans sa maison. Une dispute éclate. Une bagarre s’ensuit. Irrité, le laborantin, qui avait quelques produits chimiques, asperge de l’acide sulfurique sur le visage de sa femme.

Raioulou est désormais défigurée. Le côté gauche de son visage a été brûlé. Bachirou, lui, a échappé à la vindicte populaire. Depuis, il est gardé à vue.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut