Santé › Actualité

De nouveaux cas de grippe aviaire déclarés dans le Mfoundi

Les carcasses de plusieurs poulets, atteints du virus H5N1, découverts pendant le week-end au marché de Mvog-ada, ont amené les autorités à décréter une nouvelle alerte

Un nouveau foyer de grippe aviaire vient d’ĂŞtre dĂ©clarĂ© au marchĂ© de Mvog-Ada, un quartier de la capitale camerounaise, YaoundĂ© oĂą la vente du poulet venait d’ĂŞtre rĂ©habilitĂ©e après l’Ă©pizootie survenue en mai dernier, a-t- on appris mardi, 13 septembre 2016, auprès des services compĂ©tents du ministère de l’Elevage.

Les carcasses de plusieurs poulets, atteints du virus H5N1, ayant ainsi été découverts pendant le week-end dans cette place commerçante, ont amené les autorités à décréter une nouvelle alerte.
Le dĂ©patement du Mfoundi a Ă©tĂ© le point de dĂ©part d’une Ă©pizootie de grippe de grippe qui avait par la suite Ă©tĂ© observĂ©e Ă  l’Ouest et dans le Sud du Cameroun. Le virus avait Ă©tĂ© dĂ©couvert au Complexe avicole de Mvog-Betsi, une propriĂ©tĂ© de l’Etat. Ce qui avait poussĂ© le ministre de l’Elevage, des PĂŞches et des Industries animales (Minepia), Dr TaĂŻga, Ă  dĂ©clarer le Mfoundi infectĂ©e».

Cette alarme, note-t-on, intervient alors qu’un cas similaire vient d’ĂŞtre signalĂ© Ă  Bafoussam dans le dĂ©partement de la Mifi (Ouest), l’un des principaux bassins de production du pays. 1600 poulets avaient Ă©tĂ© tuĂ©s et incinĂ©rĂ©s pour prĂ©venir toute propagation du virus dans les autres fermes de la rĂ©gion.

Sur place, le gouverneur de la rĂ©gion, Awa Fonka Augustine, a aussitĂ´t pris une mesure d’interdiction de circulation de la volaille, des produits et sous-produits d’Ă©levage, l’abattage systĂ©matique, l’incinĂ©ration de tous les oiseaux suspects ou infectĂ©s, l’enfouissement des carcasses, la dĂ©sinfection obligatoire de tous les bâtiments d’Ă©levage ou encore la soumission de tout site aux visites des services vĂ©tĂ©rinaires.


La semaine dernière, rappelle-t-on, l’interprofession avicole, qui contribue Ă  hauteur de 10% du produit intĂ©rieur brut (PIB), a appelĂ© le gouvernement Ă  lui apporter des appuis divers au lendemain de l’Ă©pizootie de la grippe aviaire de mai dernier dans plusieurs localitĂ©s du Cameroun.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut