International › AFP

DĂ©cès de l’Ă©tudiant libĂ©rĂ© par Pyongyang, Trump dĂ©nonce un « rĂ©gime brutal »

Pas d'image

L’Ă©tudiant amĂ©ricain Otto Warmbier, rapatriĂ© le 13 juin dans le coma après un an de dĂ©tention en CorĂ©e du Nord, est dĂ©cĂ©dĂ© lundi, le prĂ©sident Donald Trump dĂ©nonçant un rĂ©gime nord-corĂ©en « brutal », dont les relations avec les Etats-Unis sont dĂ©jĂ  extrĂŞmement tendues.

« Beaucoup de choses terribles se sont passĂ©es. Mais au moins nous l’avons ramenĂ© chez lui pour qu’il soit avec ses parents », a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident amĂ©ricain peu après l’annonce, par la famille, de la mort du jeune homme de 22 ans.

Dans un communiquĂ©, il a soulignĂ© sa dĂ©termination « Ă  empĂŞcher que des innocents ne subissent de telles tragĂ©dies aux mains de rĂ©gimes qui ne respectent pas l’Etat de droit ou la dĂ©cence la plus Ă©lĂ©mentaire ».

« EntourĂ© par sa famille qui l’aime, Otto est dĂ©cĂ©dĂ© aujourd’hui Ă  14H20 » (18H20 GMT), a Ă©crit la famille d’Otto Warmbier.

Quand le jeune homme est revenu chez lui, Ă  Cincinnati, dans l’Ohio (nord), il prĂ©sentait de graves lĂ©sions cĂ©rĂ©brales, selon ses mĂ©decins. « Il Ă©tait incapable de parler, incapable de voir et incapable de rĂ©agir Ă  des commandes verbales. Il semblait très mal Ă  l’aise, presque angoissĂ© », a rappelĂ© sa famille lundi.

Mais « bien que nous ne n’allions plus jamais entendre sa voix, en une journĂ©e la contenance de son visage avait changĂ© – il Ă©tait en paix. Il Ă©tait chez lui et nous pensons qu’il pouvait le sentir », ont ajoutĂ© ses parents Fred et Cindy.

– ‘Mauvais traitements’ –

Sa famille a dĂ©noncĂ© Ă  nouveau « les mauvais traitements, atroces et barbares » que leur fils a subis selon eux en CorĂ©e du Nord, oĂą il avait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© en janvier 2016 pour avoir tentĂ© de voler une affiche de propagande.

PrĂ©sentĂ© Ă  la presse Ă©trangère quelques semaines après son arrestation, Otto Warmbier avait dĂ©clarĂ©, en pleurs, avoir fait « la pire erreur de (sa) vie ».

Venu en CorĂ©e du Nord dans le cadre d’un voyage organisĂ© pour le Nouvel An, il avait Ă©tĂ© jugĂ© en moins d’une heure et condamnĂ© Ă  15 ans de travaux forcĂ©s en mars 2016.

Peu après son procès, il avait plongĂ© dans un coma dont les causes restent inconnues, selon ses mĂ©decins. Le type de lĂ©sions neurologiques dont il souffrait rĂ©sulte d’ordinaire d’un arrĂŞt cardio-respiratoire.


L’Ă©quipe mĂ©dicale avait d’autre part dĂ©montĂ© l’explication fournie par le rĂ©gime nord-corĂ©en en indiquant n’avoir pas relevĂ© de trace de botulisme dans l’organisme du jeune homme.

Portant la veste de son fils sur ses Ă©paules, Fred Warmbier avait exprimĂ© son Ă©motion et son indignation jeudi lors d’une confĂ©rence de presse, se disant « fier » de son fils, « qui s’est retrouvĂ© chez un rĂ©gime paria ces 18 derniers mois, maltraitĂ© et terrorisĂ© ».

– StratĂ©gie des otages –

La mort d’Otto Warmbier survient dans un contexte de tensions exacerbĂ©es entre les Etats-Unis et la CorĂ©e du Nord sur le programme d’armement nuclĂ©aire que Pyongyang continue de dĂ©velopper.

Le rĂ©gime communiste, qui a un piètre bilan en matière de droits de l’homme, est isolĂ© sur la scène internationale en raison de ses ambitions militaires. La CorĂ©e du Nord a multipliĂ© les tirs de missiles depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, suscitant Ă  chaque fois la colère de Washington et les condamnations de l’ONU.

Trois AmĂ©ricains sont toujours dĂ©tenus en CorĂ©e du Nord, deux hommes qui enseignaient dans une universitĂ© de Pyongyang financĂ©e par des groupes chrĂ©tiens Ă©trangers et un pasteur AmĂ©ricano-CorĂ©en accusĂ© d’espionnage au profit de SĂ©oul.

D’anciens dĂ©tenus comme Kenneth Bae ont fait Ă©tat de longues journĂ©es de labeur, de problèmes mĂ©dicaux et d’abus psychologiques. Mais d’autres ont parlĂ© de conditions de dĂ©tention tolĂ©rables.

Reste Ă  savoir si la mort de l’Ă©tudiant va porter un coup fatal Ă  la stratĂ©gie nord-corĂ©enne –bien huilĂ©e– des otages, qui servent de monnaie d’Ă©change diplomatique.

Des spécialistes ont jugé improbable que Pyongyang ait délibérément fait plonger un ressortissant américain dans le coma.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut