Opinions › Tribune

Demande d’une enquĂŞte indĂ©pendante sur les « fraudes » d’Elecam

Par Alain Fogue Tedom, Militant du MRC

Monsieur le PrĂ©sident du Conseil Ă©lectoral d’ELECAM (Samuel Fonkam Azu’u, ndlr)

J’ai l’honneur de partager avec vous cette information plus qu’inquiĂ©tante sur le fonctionnement supposĂ© de l’auguste institution que vous reprĂ©sentez.

Sous rĂ©serve que les allĂ©gations qui y figurent soient avĂ©rĂ©es, elles viennent simplement s’ajouter Ă  d’autres manquements graves observĂ©s pendant le double scrutin du 30 septembre 2013 au cours duquel par exemple, en violation du code Ă©lectoral, votre organe a laissĂ© le vote se dĂ©rouler dans les casernes puis a pris en compte les rĂ©sultats sortis de ces casernes qui Ă©taient en faveur du RDPC, le parti au pouvoir, Ă  hauteur de 99,5%. Ainsi, rien que dans la circonscription du Mfoundi, la capitale, près de 18 600 votes issus des casernes ont ainsi faussĂ© la sincĂ©ritĂ© des rĂ©sultats. Toujours au cours de ce double scrutin, dans la ville de YaoundĂ©, les bulletins de vote du MRC ont Ă©tĂ© acheminĂ©s dans les bureaux, notamment dans l’arrondissement de YaoundĂ© V, Ă  12 heures alors que ceux du RDPC Ă©taient dans tous les bureaux de vote dès l’ouverture du vote Ă  8 heures.

Dans de nombreux bureaux de vote, notamment Ă  Yokadouma, nos reprĂ©sentants ont Ă©tĂ© chassĂ©s des bureaux de votes par les militants du parti au pouvoir avec l’appui de l’armĂ©e, le BIR. Face Ă  cette situation, je vous ai tĂ©lĂ©phonĂ© et vous m’avez orientĂ© vers votre collègue, le RĂ©vĂ©rend Dr Massi Gams qui m’a exprimĂ© son impuissance ceci d’autant plus que monsieur le PrĂ©fet que j’avais contactĂ© plus tĂ´t Ă©tait descendu sur les lieux sans pour autant que son autoritĂ© soit respectĂ©e.

Dans les Hauts Plateaux, dans les Bamboutos, la fraude Ă©tait sauvage; nos camarades y ont arrĂŞtĂ© des votants ambulants qui bourraient les urnes; informĂ©s, j’ai prescrit Ă  nos militants de les conduire devant les autoritĂ©s et surtout de ne pas les violenter. C’est ainsi que Monsieur le PrĂ©fet a Ă©tĂ© saisi et les fraudeurs lui ont Ă©tĂ© remis ainsi que leurs « matĂ©riel ». Ce jour-lĂ , je vous ai appelĂ© pour vous en informer.

En somme, comme le dĂ©montre le rapport que le MRC a dressĂ© au lendemain de ce double scrutin du 30 septembre 2013 et qui a Ă©tĂ© envoyĂ©, contre dĂ©charge, Ă  monsieur le PrĂ©sident de la RĂ©publique, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ă  vous mĂŞme, Ă  monsieur le Directeur GĂ©nĂ©ral d’ELECAM ainsi qu’Ă  quelques chancelleries, votre organisation n’a pas fait respecter le code Ă©lectoral. Plus grave, certains de vos collaborateurs ont fait preuve d’un soutien ouvert et manifeste au RDPC, faussant ainsi la sincĂ©ritĂ© du vote.

Monsieur le Président du Conseil, le rôle de votre institution est, au delà de toute autre considération, essentiel dans la préservation de la paix dans notre pays.

Dans la situation socio-Ă©conomique actuelle du Cameroun, ce rĂ´le va ĂŞtre critique au cours des prochaines consultations. De la capacitĂ© d’Elecam Ă  donner des gages sur sa crĂ©dibilitĂ© et son impartialitĂ© dans la conduite des scrutins, indĂ©pendamment de la modification consensuelle de tout le système Ă©lectoral, y compris de la composition de votre institution, qui est une compĂ©tence du Gouvernement, dĂ©pendront la paix et la stabilitĂ© que tous, nous souhaitons et recherchons de notre pays.

Aussi est-il souhaitable que vous ouvriez, dans la transparence la plus totale, une investigation sur les allégations ci-dessous.

Dans l’espoir que vous comprendrez la dĂ©marche rĂ©publicaine qui m’anime, recevez, monsieur le PrĂ©sident du Conseil, ma parfaite considĂ©ration.


Yaoundé, le 19 avril 2016.

Pris sur la page Facebook de Parfait MBVOUM le 18/04/2016

Voila comment ELECAM organise la fraude.

Parfait MBVOUM Ă©crit:

« C’est votre Histoire et vous devez la Connaitre.

Il y’a quelques jours, se tenait une rĂ©union d’Ă©valuation des inscriptions sur les listes Ă©lectorales, Ă  l’agence dĂ©partementale ELECAM du Mfoundi, Ă  omnisports. Etaient prĂ©sents, outre le chef d’agence dĂ©partementale ELECAM du Mfoundi, les reprĂ©sentants de partis politiques et les reprĂ©sentants du Conseil Électoral d’ELECAM pour le centre que sont Dames Bomba Nkolo et Delphine Tsanga. Prenant la parole NaĂŻvement, le Chef d’antenne de YdĂ©4, chef qui n’est pas des plus compĂ©tents, dĂ©clara: « Je ne comprends pas pourquoi les cartes Ă©lectorales sont autant produites en dĂ©sordre. Si vous vous appelez par exemple: »Mbvoum Aloys Parfait », les cartes sont produites « Mbvoum Aloys Parfait », Aloys Parfait Mbvoum », Parfait Mbvoum Aloys ». Stupeur dans la salle. Le chef D’Agence DĂ©partementale, plus politique et très proche du parti au pouvoir, contesta les propos de son collaborateur en lui disant que ce n’est pas possible. Les membres du conseil Ă©lectoral » courroucĂ©s », dĂ©cidèrent d’ouvrir une enquĂŞte.(..) Un mois plus tard. Rien. »

Alain Fogue Tedom, militant du MRC

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut