Politique › Partis politique

Les députés Sdf dénoncent le mandat d’arrêt émis contre Joseph Wirba

©Droits réservés

Ils s’appuient sur le caractère illégal de cette démarche, alors que leur collègue est encore protégé par l’immunité parlementaire.

Le groupe parlementaire du Social democratic front (Sdf) a pris position sur le mandat d’arrêt émis contre Joseph Wirba, le député Sdf de Jakiri dans le Mbui (région du Nord-ouest) qui avait critiqué durement les attitudes du gouvernement face à la crise naissante dans les régions anglophones du pays. Il avait donné raison aux personnes ayant exprimé les relents sécessionnistes. Pour avoir exprimé son opinion en plein hémicycle, le député est devenu non-grata. Lors de la dernière réunion du Nec en mars, John Fru Ndi, le chairman du Sdf s’était clairement désolidarisé de Joseph Wirba, affirmant que les positions du député n’engageaient pas celles du parti.
Le groupe parlementaire Sdf, lui, a pris une orientation différente. Les membres dudit groupe ont donné une conférence de presse lundi, en marge de la session de mars. Lors de l’échange avec les journalistes, les députés ont clairement marqué leur désaccord concernant le mandat d’arrêt émis « illégalement » contre Joseph Wirba par le Dgsn, pour la simple et bonne raison qu’il reste couvert par l’immunité parlementaire.


Les parlementaires ont profité du moment pour parler des autres aspects de la crise persistant dans les zones anglophones du Cameroun. Ils ont demandé que les détenus de la crise soient libérés, qu’Internet soit rétabli, que les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest soient démilitarisées.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut