Personnalités › Diaspora

La diaspora camerounaise appelée à boycotter le Fodias 2017

© Droits réservés

La Diaspora patriotique camerounaise a lancé cet appel en riposte à l’interdiction de la tenue de son forum à Ouagadougou puis à Abidjan, après une intervention des autorités camerounaises.

Les Camerounais de l’étranger sont appelés à boycotter le Forum économique de la diaspora (Fodias) organisé par le ministère des Relations extérieures, dans le but de les amener à s’impliquer dans le développement du pays. Cet appel est de l’organisation Diaspora patriotique camerounaise qui n’y voit qu’une «mafia dont le but est de clientéliser les plus opportunistes des Camerounais de la diaspora».

Ladite organisation rĂ©agit ainsi en riposte Ă  l’interdiction de son forum socio-politique au Burkina Faso et en CĂ´te d’Ivoire après ce qu’elle qualifie d’«interventions teintĂ©es de menaces des autoritĂ©s camerounaises».

Lesdites assises devaient initialement se tenir à Ouagadougou les 25, 26 et 27 mai derniers, sur le thème «stratégies et organisation de la diaspora camerounaise pour une contribution durable au changement socio-politique au Cameroun». Suite à des hésitations des autorités locales, le forum a été déplacé pour la Côte d’Ivoire à la même période. Après une deuxième interdiction, les promoteurs de l’évènement avaient exprimé leur courroux. Dans les deux cas, il s’est avéré que l’ambassade du Cameroun a, soit dépêché une mission (le cas de Ouagadougou), soit simplement saisi les autorités (cas d’Abidjan) pour peindre les organisateurs comme des opposants hostiles au régime de Yaoundé», avaient indiqué les promoteurs.


S’il avait eu lieu, le forum de la Diaspora patriotique se serait tenu un mois avant le Fodias dont les travaux visent à créer une plateforme de promotion et de renforcement des actions des Camerounais de l’étranger en faveur du développement du pays. Les travaux y relatifs se tiendront du 28 au 30 juin, dans un contexte marqué par la non-reconnaissance de la double nationalité au Cameroun.

La diaspora patriotique se saisit également de cette perche comme une deuxième arme pour faire pression sur les autorités. Elle «défie le gouvernement , à l’occasion de son forum, d’accorder enfin la double nationalité tant demandée par la quasi-totalité des Camerounais de la diaspora.»

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut