Opinions › Tribune

Discours de fin d’annĂ©e 2015: Paul Biya n’a pas dit la vĂ©ritĂ© aux Camerounais

Par Corantin Talla

Primo, il parle d’une croissance Ă©conomique de 6% en 2015 alors qu’elle n’est que de 5.4%. Qui plus est, il ne daigne pas mentionner que le fruit de la croissance Ă©conomique n’est pas Ă©quitablement redistribue au peuple Camerounais.

Secundo, il parle des milliers d’emplois crĂ©Ă©s en 2015 sans prĂ©ciser les types d’emplois et les secteurs. Apparemment, il compte les jeunes qui ont achetĂ© les motos avec leurs propres moyens afin de se dĂ©brouiller parmi les emplois crĂ©Ă©s.

Tertio, il oublie de reconnaitre que son rĂ©gime est l’un des plus corrompus du monde; et que cette corruption endĂ©mique a un impact nĂ©gatif sur notre Ă©conomie. Il se contente d’attribuer son Ă©chec dans le domaine Ă©conomique sur la conjoncture Ă©conomique mondiale, la baisse des cours des matières premières, et les dĂ©penses sĂ©curitaires.

Quarto, il fait semblant d’encourager nos forces de dĂ©fense en guerre contre Boko Haram et Les comitĂ©s de vigilance spontanĂ©ment crĂ©Ă©s par nos populations de l’ExtrĂŞme-Nord pour aider nos valeureux dans la lutte contre ces terroristes de Boko Haram, alors qu’il n’a jamais daigne se rendre au front pour encourager les soldats ou ces comitĂ©s de vigilance ou alors honorer par sa prĂ©sence la levĂ©e de corps des soldats patriotes tombĂ©s au front.

Finalement, il reconnait que le Cameroun est l’un des pays les moins attrayants pour le business au monde comme l’indique le rapport annuel ‘Doing business’ de la banque mondiale. Toutefois, Il ne nous dit pas dans son discours comment il compte attirer les investissements au Cameroun.

Je m’arrĂŞte Ă  ce point car la liste des incongruitĂ©s de son discours de fin d’annĂ©e n’est pas exhaustive.


Fait Ă  Memphis, le 02 Janvier 2016.

Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya.

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut