Opinions › Tribune

Dramatique accident sur l’axe Bafoussam-Mbouda: les condolĂ©ances de la FCC

Par Alphonse Ayissi Abena, président national de la Fondation camerounaise des consommateurs

Jeudi 25 aoĂ»t 2016, un peu avant 13h, un dramatique accident s’est produit sur l’axe Bafoussam – Mbouda (rĂ©gion de l’Ouest) au lieu-dit Bafounda. Huit morts sur le carreau.

Un Taxi en surcharge immatriculé Ou 037 AR parti de Mbouda jeudi vers 12h et transportant huit personnes à destination de Bafoussam a tenté un dépassement sur un virage mais en face arrivait un bus de voyage coaster, en voulant rabattre, le taxi est entré sous le camion poids lourd immatriculé LTTR 467 AF appartenant à Scrtt, transporteur des produits de la Sabc. Les huit passagers du taxi, a priori tous de nationalité Camerounaise, sont décédés.

Lutte contre l’insĂ©curitĂ© routière Ă  2 vitesses
La Fondation Camerounaise des Consommateurs prĂ©sente ses condolĂ©ances aux familles des victimes et appelle Ă  nouveau les transporteurs Ă  la prudence et au sens du civisme. Elle dĂ©nonce cette rĂ©pression Ă  deux vitesses oĂą l’on sanctionne impitoyablement l’infime excès de vitesse de l’automobiliste lambda sur l’axe Douala – YaoundĂ© mais oĂą l’on prĂ©fère fermer les yeux sur la violation quotidienne de la lĂ©gislation routière dans certaines banlieues : surcharge, absence du port de ceinture de sĂ©curitĂ© et casque pour les conducteurs de deux roues, prolifĂ©ration d’engins non homologuĂ©s, circulation des camions usagĂ©s, conduite en Ă©tat d’ivresse.

Les pouvoirs publics interpellés


La Fondation Camerounaise des Consommateurs appelle le gouvernement Ă  plus de discernement et rappelle qu’une politique efficace en matière de sĂ©curitĂ© routière consiste avant tout Ă  agir pour amĂ©liorer l’Ă©tat des routes camerounaises qui se dĂ©gradent dangereusement.

Fait à Douala le 26 août 2016.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut