Société › Société

Entretien avec Kim Ahanda, directrice de la programmation de « Peace Corps »

Du 13 au 16 février, un atelier régional sur la communication pour le changement de comportement a été organisé par le Corps de la Paix au Cameroun

Peut-on savoir exactement ce que c’est le Peace Corps ?
Le « Peace Corps » ou le Corps de la Paix au Cameroun, est une agence de dĂ©veloppement crĂ©Ă©e par le PrĂ©sident John F Kennedy (Ancien prĂ©sident amĂ©ricain Ndlr) en 1961, en vue de promouvoir la paix et l’amitiĂ© Ă  travers le monde. La mission du Corps de la Paix a trois objectifs principaux; Aider les populations des pays en dĂ©veloppement Ă  faire face Ă  leurs besoins en main-d’ uvre qualifiĂ©e; Promouvoir une meilleure comprĂ©hension des AmĂ©ricains par les populations servies; Promouvoir une meilleure comprĂ©hension de ces populations par les AmĂ©ricains.

Depuis combien de temps êtes-vous présents au Cameroun?
Le Corps de la Paix est au Cameroun depuis 1962 sans interruption. Actuellement, nous intervenons dans 5 programmes dont l’ Agroforesterie/Environnement, le DĂ©veloppement des Jeunes, l’Education, le DĂ©veloppement des Petites et Moyennes Entreprises, et la SantĂ© Communautaire.

Du 13 au 16 fĂ©vrier, la ville de Maroua a abritĂ© un atelier rĂ©gional sur la communication pour le changement de comportement (CCC). De quoi s’agit-il?
La communication pour le changement de comportement (BCC en anglais). Dans le passĂ© on disait « IEC: Information Education et Communication », mais l’expĂ©rience nous a montrĂ© que l’information seule ne suffit pas. Le « CCC » met l’accent sur les facteurs qui influencent le comportement – oĂą l’information est juste une première Ă©tape.

Quel Ă©tait l’objectif de cet atelier?
L’objectif gĂ©nĂ©ral de l’atelier Ă©tait de renforcer la planification stratĂ©gique de nos Volontaires et leurs collaborateurs dans le domaine de la communication pour un changement de comportement. Nous avons formĂ© 36 de nos Volontaires et partenaires Ă  dĂ©velopper des stratĂ©gies de communication efficaces pour un changement de comportement, spĂ©cifiquement dans le domaine du VIH /SIDA.

Et quel bilan faites-vous Ă  l’issu de cet atelier ?
Apres 4 jours de travail intense, les participants ainsi que les facilitateurs sont satisfaits. Je suis confiante que nous verrons une diffĂ©rence dans la manière dont les participants planifieront leurs interventions de communication dans l’avenir et je compte voir des rĂ©sultats positifs.


Kim Seifert Ahanda, directrice de la programmation de « Peace Corps » au Cameroun

journalducameroun.com)/n

Comment être sûr que les connaissances acquises lors des travaux par les participants seront mises en pratique par ces derniers dans leur communauté ?
Chaque pair de Volontaire et collaborateur a dĂ©veloppĂ© un plan d’action que le Corps de la Paix suivra et les aidera Ă  mettre en pratique. Les prochaines Ă©tapes seront la vraie Ă©valuation du travail.

Quelles sont les autres actions du Peace Corps dans le domaine de la lutte contre le VIH au Cameroun ?
Les Volontaires et leurs collaborateurs Ă  travers tous les secteurs utilisent des approches innovatrices pour intĂ©grer les activitĂ©s de prĂ©vention contre le VIH et la rĂ©duction du SIDA dans leur travail quotidien. En plus des actions directes, les Volontaires abordent les causes indirectes qui font partie de la base des problèmes liĂ©s au VIH et SIDA dans nos communautĂ©s. Par exemple, nous aidons les jeunes Ă  renforcer leurs « Life Skills » (Pratiques pour une vie saine). Ils abordent les causes sous-jacentes de la vulnĂ©rabilitĂ© des filles et des femmes vis-Ă -vis des comportements Ă  hauts risques de contamination du VIH qu’elles courent. Les Volontaires aident les groupes de femmes Ă  crĂ©er des activitĂ©s gĂ©nĂ©ratrices de revenus qui peuvent leur permettre de progresser vers l’autosuffisance et une durabilitĂ© Ă  long terme.

Un dernier mot?
L’approche du dĂ©veloppement du Corps de la Paix est d’aider les populations Ă  amĂ©liorer leurs propres vies. Nous restons Ă  la disposition des individus, communautĂ©s et organisations pour renforcer les efforts sur le terrain. « On est ensemble! ».

Kim Ahanda entourée des séminarites

journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut