Sport › Football

Football : L’attribution de la Can 2019 au Cameroun remise en question

Phillip Chiyangwa à droite, avec Ahmad Ahmad, le président de la Caf. ©Rfi.fr

Phillip Chiyangwa, le président de la Cosafa, souhaite que la Caf revoie aussi les choix de la Côte d’ivoire et de la Guinée pour les tournois de 2021 et 2023.

Après la défaite de Issa Hayatou à la dernière élection à la tête de la Caf, de nombreux observateurs avaient prédit que le choix complaisant pour le Cameroun comme pays hôte de la Can 2019 serait remis en question. Voilà qu’un peu plus d’un mois après l’arrivée d’Ahmad Ahmad, le nouveau président de la Confédération africaine de football (Caf), une voix s’élève pour que l’attribution des Coupes d’Afrique des nations 2019, 2021 et 2023 (respectivement au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et à la Guinée) soit rediscutée.

C’est le président du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa), Phillip Chiyangwa, qui a posé le problème sur la table. Le patron du Cosafa, l’un des principaux soutiens d’Ahmad Ahmad, veut revoir la désignation des pays-hôtes pour les trois prochaines CAN.

Phillip Chiyangwa, à la tête de l’organisation regroupant 14 pays, affirme que ces attributions ont été faites de manière brutale et politique au bénéfice d’une région. Le Zimbabwéen a donné une conférence de presse à cet effet le 07 avril dernier en Afrique du Sud. L’homme d’affaires en a profité pour critiquer vertement l’ancienne présidence de la Caf conduite par Issa Hayatou de 1988 à 2017. « L’Afrique est notre continent et nous avons le droit de poser des questions et de penser que nous avons été abusés, lâche-t-il. Dans ces conditions, nous remettons en question le statu quo, la localisation de tous les intérêts dans une région », relaie le site de RFI. « Le Cosafa va donc protester concernant certaines compétitions qui ont été attribuées, à tel point qu’une commission d’enquête doit être mise en place. Quels ont été les critères utilisés ? », s’interroge le Zimbabwéen.

Le président de la Caf, lui aussi membre de la Cosafa, était présent dans la ville de Sandton pendant que Phillip Chiyangwa donnait sa conférence de presse. Le Zimbabwéen a été l’un des plus gros soutiens d’Ahmad Ahmad lors de sa campagne pour la tête de la Caf.


 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut