Personnalités › Diaspora

France: ce que l’on sait du double infanticide commis par une camerounaise

© Droits réservés

La maman des fillettes âgĂ©es de trois et quatre ans aurait transportĂ© ses enfants une Ă  une dans son lit avant de les Ă©touffer Ă  l’aide d’un sac plastique

En France dans la ville de Nancy, la thèse de l’asphyxie Ă©voquĂ©e par les enquĂŞteurs pour expliquer la mort de deux fillettes dans la nuit du 31 dĂ©cembre au 01er janvier 2017semble se confirmer. La maman de 25 ans d’origine camerounaise, suspectĂ©e d’avoir assassinĂ© ses enfants, les aurait Ă©touffĂ©s avec des sacs plastiques avant d’alerter elle-mĂŞme la police au petit matin

L’information est relayĂ©e par le mĂ©dia français Vosges matin.

«La nuit des faits, tout Ă©tait calme». Trop calme. L.J-J a, semble-t-il, attachĂ© les mains de ses enfants dans le dos avant d’emmener, Ă  tour de rĂ´le, les fillettes dans son lit puis de les Ă©touffer avec un sac plastique. Dans l’attente de l’autopsie pratiquĂ©e mardi, l’hypothèse d’une mort par asphyxie est la plus probable», peut-on lire dans le texte du mĂ©dia citĂ©.

Le mobile du meurtre est encore à déterminer.


Reste quand mĂŞme encore Ă  faire des analyses toxicologiques pour vĂ©rifier si les enfants auraient pu absorber des mĂ©dicaments avant l’Ă©touffement.

La maman des fillettes KeĂŻla (18 mois) et Orlanne (4 ans) est hospitalisĂ©e au centre psychothĂ©rapique de Nancy-Laxou depuis lundi. Une fois Ă©tat stabilisĂ©, elle devrait faire l’objet d’une mise en examen.

Dans le quartier de chiennerie -oĂą s’est dĂ©roulĂ© le drame -, les voisins et les amis du père des fillettes (Qui n’est en rĂ©alitĂ© que le gĂ©niteur d’une des deux) ont dĂ©cidĂ© de se mobiliser samedi, 07 janvier, en signe de solidaritĂ©. Une marche blanche sera organisĂ©e en hommage Ă  KeĂŻla et Orlanne.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut