Société › Société

Gouvernance Universitaire: L’universitĂ© Catholique montre la voie

L’institution a dĂ©voilĂ© son plan de dĂ©veloppement, dans un contexte de mutations profondes de sa stratĂ©gie de visibilitĂ©

Grossir en capacités.
L’universitĂ© Catholique d’Afrique centrale basĂ©e au Cameroun, a dĂ©voilĂ© vendredi 09 juin 2012, sa stratĂ©gie de dĂ©veloppement pour les prochaines annĂ©es : « Notre plan de dĂ©veloppement vise Ă  rĂ©pondre Ă  des sollicitation de plus en plus nombreuses, de la part de nombreux Ă©tudiants de la sous-rĂ©gion », a fait savoir le Père recteur de cette institution, lors de son discours. Le plan de dĂ©veloppement de l’UCAC se rĂ©alisera pour la phase camerounaise en deux temps. « La première phase concerne le campus d’Ekounou. Ici, nous envisageons un dĂ©veloppement vertical des bâtiments dĂ©jĂ  existants, avec pour objectif de gagner plus d’espace encore, de manière Ă  accueillir plus d’Ă©tudiants dans nos locaux. La deuxième phase concernera le campus de Nkolbisson. Nous allons y dĂ©truire certains espaces pour y construire de nouveaux bâtiments » a expliquĂ© le directeur en charge de ce plan de dĂ©veloppement. Le projet de l’institution dont les dĂ©buts ont Ă©tĂ© annoncĂ©s pour janvier 2013, ne semble pas souffrir du moindre problème. Les responsables de l’Ă©tablissement ont pris leurs prĂ©cautions : « Je sais que des gens se demandent comment nous allons effectuer ce vaste projet et continuer de payer les salaires des professeurs, ou continuer Ă  garder nos standards. Nous avons rĂ©alisĂ© un plan d’investissement qui s’appuie sur un business plan solide. Nous avons actuellement des discussions avec l’agence française de dĂ©veloppement pour obtenir un financement de dĂ©marrage et pour la suite, le projet devrait s’auto financer. Il n’existe donc aucun risque pour le payement de salaires, ni pour la qualitĂ© et l’amĂ©lioration des enseignements », a expliquĂ© le directeur du projet de dĂ©veloppement.

. Mais avant, tisser sa toile
Au total, l’UCAC va dĂ©bourser la somme de 13 milliards de FCFA. Les maquettes des futurs bâtiments montrent des Ă©difices futuristes, « respectueuses » des nouvelles normes en matière de construction. On peut y voir des plans qui combinent meilleure qualitĂ© de l’air, de l’Ă©clairage et plus d’Ă©conomie sur les besoins d’Ă©nergie. De plus les responsables de cette institution ont voulu Ă©viter aux personnes permanentes dans les campus, l’impact des rĂ©alisations des travaux. Premier pas de son Ă©volution, l’universitĂ© catholique a procĂ©dĂ© Ă  l’amĂ©lioration de sa prĂ©sence sur Internet. Elle a ainsi mis Ă  neuf de son site internet, avec dĂ©sormais la possibilitĂ© pour les Ă©tudiants de recevoir un bulletin d’information et de se connecter Ă  des options supplĂ©mentaires. Les deux Ă©volutions les plus importantes de toutes, seront la mise en place d’un progiciel de gestion intĂ©grĂ©e des Ă©tudiants, des enseignements et de l’universitĂ©, le système Konisys. « Grace Ă  cet outil, la vie Ă  l’UCAC deviendra un peu plus facile. Les professeurs pourront donner des devoirs aux Ă©tudiants, consulter leur emplois du temps, se faire programmer des congĂ©s, bref un vĂ©ritable outil de gestion performant », ont fait savoir les responsables de la structure. La dernière Ă©volution est celle de la bibliothèque, elle est aujourd’hui en voie de numĂ©risation. Mais dĂ©jĂ  sur le site de cette bibliothèque, on peut accĂ©der Ă  de milliers de livres gratuitement, et Ă  des bibliothèques partenaires dans le monde. Par la prĂ©sentation de ce plan de dĂ©veloppement, l’UCAC parle aujourd’hui au monde de l’enseignement supĂ©rieur camerounais. MalgrĂ© des moyens plus importants, les universitĂ©s d’Etat doivent encore faire face aux dĂ©fis de l’amĂ©lioration des cadres et conditions de travail et d’Ă©volution des Ă©tudiants. Les plans de dĂ©veloppement sont rarement discutĂ©s avec les Ă©tudiants, et sont considĂ©rĂ©s comme des cadeaux du gouvernement. Celui de l’UCAC ne manque cependant pas de faille. PrĂ©vu pour augmenter le nombre d’Ă©tudiants, elle n’a pas pris en compte l’agrandissement des chapelles dĂ©jĂ  très rĂ©duites. Une observation prise dĂ©sormais en compte par ses responsables.


L’universitĂ© Catholique veut Ă©voluer et s’agrandir

http://www.apdhac.org)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut