International › AFP

Heurts en Cisjordanie: un Palestinien tué par un colon israélien

Un Palestinien a Ă©tĂ© tuĂ© jeudi par un colon israĂ©lien dans le nord de la Cisjordanie occupĂ©e lors de heurts près d’un barrage de l’armĂ©e israĂ©lienne, ont indiquĂ© le ministère palestinien de la SantĂ© et des sources de sĂ©curitĂ©.

Des heurts ont Ă©clatĂ© quand un colon a tentĂ© de forcer son passage Ă  travers la foule au check-point militaire israĂ©lien de Hawara, au sud de Naplouse, oĂą manifestaient des centaines de Palestiniens, a rapportĂ© un photographe de l’AFP prĂ©sent sur place.

EncerclĂ© par les manifestants qui commençaient Ă  lancer des pierres sur sa voiture, le colon est sorti de son vĂ©hicule et a tirĂ©, de mĂŞme que de nombreux soldats qui se sont aussitĂ´t dĂ©ployĂ©s en nombre, a rapportĂ© le photographe de l’AFP.

Moataz Bani Chemseh, 23 ans, originaire d’un village proche de Naplouse, a Ă©tĂ© mortellement atteint Ă  la tĂŞte, ont indiquĂ© le ministère palestinien de la SantĂ© et des mĂ©decins.

Un photographe de l’agence de presse amĂ©ricaine Associated Press a Ă©galement Ă©tĂ© blessĂ©. Son Ă©tat est stable, ont indiquĂ© les mĂ©decins.


Les Palestiniens étaient appelés ce jeudi à manifester en solidarité avec les centaines de détenus actuellement en grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Les territoires palestiniens occupĂ©s ainsi qu’IsraĂ«l ont Ă©tĂ© le théâtre d’une vague de violences qui a causĂ© la mort depuis le 1er octobre 2015 de 264 Palestiniens, 41 IsraĂ©liens, deux AmĂ©ricains, deux Jordaniens, un ErythrĂ©en, un Soudanais et une Britannique, selon un dĂ©compte de l’AFP.

La plupart des Palestiniens tuĂ©s sont des auteurs ou auteurs prĂ©sumĂ©s d’attaques anti-israĂ©liennes, souvent commises Ă  l’arme blanche par de jeunes gens isolĂ©s. D’autres ont trouvĂ© la mort lors d’affrontements avec les forces israĂ©liennes, d’autres encore dans des frappes israĂ©liennes contre la bande de Gaza.

Les violences se sont notablement espacées depuis plusieurs mois.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut