› Eco et Business

Interview de Lahcen Sail, ambassadeur de sa Majesté le Roi du Maroc

Le diplomate marocain fait le point des deuxièmes journées économiques maroco-camerounaises. Il parle également de sa mission au Cameroun

Excellence, les deuxièmes journĂ©es maroco- camerounaises viennent de s’achever Ă  Douala. Que faut-il en retenir?
De l’avis gĂ©nĂ©ral, le bilan est très positif, Ă  cet Ă©gard, 1500 rencontres Ă©taient programmĂ©es dans le cadre des B to B entre les opĂ©rateurs Ă©conomiques des deux pays, des promesses de conclusion de contrats ont Ă©galement Ă©tĂ© enregistrĂ©es. Les mass mĂ©dias qui ont couvert l’Ă©vĂ©nement l’ont qualifiĂ© de messe Ă©conomique. Par ailleurs, des ateliers ont Ă©tĂ© animĂ©s dans le cadre des B to G par les responsables de plusieurs dĂ©partements camerounais concernĂ©s, oĂą ils ont bien voulu Ă©claircir les opĂ©rateurs marocains sur les opportunitĂ©s d’investissements au Cameroun et les avancĂ©es rĂ©alisĂ©es dans le domaine du climat d’affaires. Il s’agit lĂ  de la deuxième Ă©dition des journĂ©es Ă©conomiques au Cameroun, la première Ă©dition fut organisĂ©e en 2010. ça veut dire que notre action s’inscrit dans la continuitĂ© et intervient un mois après les journĂ©es Ă©conomiques camerounaises au Maroc qui ont connu un franc succès. Je saisis d’ailleurs cette occasion pour adresser mes vifs remerciements Ă  Son Excellence Monsieur le Ministre du Commerce pour l’aide et les facilitations qu’il a bien voulu nous accorder, aux cadres de son dĂ©partement, pour la rĂ©ussite de cette manifestation, je remercie Ă©galement les AutoritĂ©s locales de la ville de Douala, sans oublier, bien entendu, les mĂ©dias qui ont couvert cet Ă©vĂ©nement.

En marge desdites journées, il y a eu des négociations au niveau ministériel entre les deux pays. Que faut-il en retenir?
En effet, les deux dĂ©lĂ©gations ont eu une sĂ©ance de travail oĂą les deux ministres ont passĂ© en revue les aspects de la coopĂ©ration Ă©conomiques entre nos deux pays, et ont mis en avant la volontĂ© politique affichĂ©e des deux parties de raffermir cette coopĂ©ration. Les deux ministres ont Ă©galement discutĂ© du 2ème round des nĂ©gociations du Projet d’Accord PrĂ©fĂ©rentiel entre le Maroc et le Cameroun dont les travaux se sont dĂ©roulĂ©s Ă©galement Ă  Douala en marge de ces journĂ©es Ă©conomiques. Ce Projet d’accord serait le prĂ©lude de la mise en place d’une zone de libre-Ă©change entre le Maroc et la rĂ©gion CEMAC.

On a cru percevoir comme un malaise (d’aucuns ont parlĂ© de guerre des chiffres) dans la rĂ©alitĂ© des donnĂ©es Ă©conomiques entre les deux pays. Qu’en est-il?
Ce n’est pas le sentiment que j’ai. Il n’y a pas de malaise ni guerre de chiffre, il y a une certitude : le volume d’Ă©change entre nos deux pays a augmentĂ© de façon significative depuis 2009 ; en terme de chiffre, les Ă©changes maroco-camerounais ont augmentĂ© de 124% entre 2009 et 2011, et ont atteint en 2011 le chiffre de 48 millions de dollars Us, mĂŞme si cela resta en deca de nos espĂ©rances et ne reflète pas l’excellence de nos relations politiques. Cette augmentation de volume de nos Ă©changes est vraiment de bon augure pour l’Ă©volution des partenariats entre les deux pays. Les investissements marocains, quant Ă  eux, ont passĂ© de 7 millions de dollars en 2007 Ă  une centaine de millions de dollars en 2012.

Vous ĂŞtes nouvellement arrivĂ© Ă  la tĂŞte de l’ambassade du Maroc au Cameroun. Et l’on observe au mĂŞme moment une montĂ©e en puissance de la diplomatie Ă©conomique marocaine au Cameroun. Simple concours de circonstances ou prise en mains effective de votre travail?
J’ai pris mes fonctions Ă  la tĂŞte de l’Ambassade du Royaume du Maroc il y a six mois. Mais vous savez que comme tout pays, le Royaume a une stratĂ©gie claire et une politique Ă©trangère tracĂ©e pas Sa MajestĂ© le Roi, que nous comptons bien mener Ă  bon terme. Notre objectif est de hisser la coopĂ©ration avec le Cameroun au niveau d’un vĂ©ritable partenariat agissant et solidaire, qui s’inscrit dans le cadre de la coopĂ©ration sud-sud, et d’en faire un modèle rĂ©ussi. Vous voyez qu’il ne s’agit pas lĂ  d’un concours de circonstances, mais de la mise en place d’une politique bien rĂ©flĂ©chie, d’autant plus que le Maroc et le Cameroun partagent beaucoup de valeurs. Il y a d’abord un respect mutuel, l’attachement Ă  la paix et Ă  la sĂ©curitĂ©, l’unitĂ© dans la diversitĂ©, la tolĂ©rance et une volontĂ© d’aller Ă  l’avant pour bâtir ensemble un avenir meilleur pour nos deux peuples frères, conformĂ©ment aux aspirations des deux Chefs d’Etat, Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI et Son Excellence Monsieur Paul BIYA PrĂ©sident de la RĂ©publique du Cameroun. Permettez-moi de rappeler que nos relations datent de l’aube de l’indĂ©pendance des deux pays, et outre la coopĂ©ration traditionnelle maintenue et renforcĂ©e rĂ©gie par un cadre juridique couvrant diffĂ©rents domaines, cette coopĂ©ration s’est Ă©largie au fil du temps pour couvrir d’autres secteurs (finances, eau, Ă©lectricitĂ©, assurances…) Des investissements sont en cours de finalisation (usine de chocolat 32.5 milliards de FCFA, cimenterie 20 milliards de FCFA), d’autres projets sont en cours de nĂ©gociation. Toujours dans cette projection d’avenir que nous voulons fructueux, nous travaillons de concert et dans un climat empreint de cordialitĂ© avec le gouvernement camerounais pour faciliter et encourager les actions des opĂ©rateurs Ă©conomiques ; et dans ce cadre, on s’attèle Ă  la finalisation d’accords qui feront l’objet de signature prochainement et qui apporteront sans doute un souffle nouveau et un Ă©lan Ă  notre coopĂ©ration.

Sous quel signe vous placez votre présence en terre camerounaise ? Que souhaitez-vous laisser de votre passage au Cameroun?


Apporter une pierre supplĂ©mentaire Ă  l’Ă©difice de nos relations bilatĂ©rales, prĂ©server l’excellence de son cachet, et hisser davantage les relations Ă©conomiques entre nos deux pays dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.

Quelles sont les attentes de la communauté marocaine en terre camerounaise?
Une centaine de ressortissants marocains ont Ă©lu domicile au Cameroun, principalement des cadres et des Ă©pouses de ressortissants camerounais (couples mixtes). J’ai la certitude qu’ils se sentent chez eux, au mĂŞme titre que moi-mĂŞme ; ils sont respectĂ©s dans ce pays comme les camerounais au Maroc le sont. Ils apportent leur modeste savoir-faire et leur expĂ©rience dans le raffermissement des solides liens tissĂ©s entre les deux pays depuis plusieurs annĂ©es.

Comment le Cameroun est perçu par les marocains?
Un pays frère et ami, stable, tolĂ©rant accueillant ; pour rĂ©sumer : une grande nation en plein essor, surtout avec la mise en place des grandes rĂ©alisations initiĂ©es par S.E Paul BIYA qui mettront le Cameroun sur la voie de l’Ă©mergence.

Se Lahcen Sail, ambassadeur de sa Majesté le Roi du Maroc au Cameroun

Intégration)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut