› Politique

Investiture au sein du Sdf : John Fru Ndi va avoir de la concurrence

John Fru Ndi, 76 ans. 25 ans à la tête du Sdf, principal parti d'opposition au Cameroun. ©Droits réservés

Felix Teche Nyamusa veut prendre la présidence du parti, parce qu’estimant que « le temps où Fru Ndi était utile est révolu ».

Felix Teche Nyamusa veut l’investiture de son parti, le Social democratic front (Sdf), dont le congrès a été annoncé pour le mois d’octobre prochain. A l’issue de ce congrès, l’on saura, par exemple, qui représentera le principal parti d’opposition à l’élection présidentielle de 2018. John Fru Ndi, le chairman du Sdf, ne s’est pas encore prononcé sur une éventuelle candidature. Mais, c’est lui que le parti investit depuis 1992.

Rappelons que cette année-là, au lendemain de l’instauration du multipartisme au Cameroun, John Fru Ndi, (président du Sdf créé deux ans plus tôt) avait été candidat à la présidentielle et avait recueilli 35,9% des voix contre 39,9% pour Paul Biya. Un score aussi historique que l’élection elle-même. Celle-ci est restée polémique, d’aucuns estimant que la victoire avait été volée à John Fru Ndi. Depuis, le chairman n’a pas fait mieux. En 2011, par exemple, lors de la dernière élection présidentielle, il a notamment récolté 10, 712% des voix contre 77% pour Paul Biya.


Felix Teche Nyamusa croit pouvoir faire mieux car, « le temps où Fru Ndi était utile est révolu ». Il a versé, depuis le mois de février 2017, la somme de 100.000 francs Cfa, comme frais de candidature à la présidence du parti. Le journaliste de formation a également produit une biographie qui résume sa vision pour le Cameroun. La candidature de Felix Teche Nyamusa pour la présidence du Sdf est la seule enregistrée pour le moment.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut