International › AFP

Irak: les dates-clés de la bataille pour Mossoul

Voici les principales Ă©tapes de l’offensive lancĂ©e en octobre 2016 par les forces irakiennes visant Ă  chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de Mossoul, son plus important fief en Irak. Le Premier ministre Haider al-Abadi a annoncĂ© dimanche le lancement de l’opĂ©ration pour reprendre la partie ouest de la ville.

– DĂ©but de l’offensive –

– 17 oct 2016: Les forces irakiennes lancent une vaste opĂ©ration pour chasser les jihadistes de Mossoul, deuxième ville dans le nord de l’Irak, oĂą l’EI avait proclamĂ© son califat en juin 2014.

Quelque 30.000 membres des forces fĂ©dĂ©rales –armĂ©e, police, contre-terrorisme– sont impliquĂ©s dans cette bataille, avec le soutien d’une coalition internationale antijihadistes menĂ©e par les Etats-Unis.

– 19 oct: Le Premier ministre Haider al-Abadi se rend sur la ligne de front.

Fin octobre, l’armĂ©e reprend la ville chrĂ©tienne de Qaraqosh, Ă  une quinzaine de km de Mossoul, après 27 mois d’occupation jihadiste. En deux semaines, des dizaines de localitĂ©s situĂ©es autour de la mĂ©tropole sont reprises.

– EntrĂ©e dans Mossoul –

– 1er nov: l’armĂ©e annonce ĂŞtre entrĂ©e Ă  Mossoul pour la première fois depuis juin 2014. La « vĂ©ritable » libĂ©ration de Mossoul a dĂ©butĂ©, proclame le commandant du service de contre-terrorisme irakien (CTS), fer de lance de l’offensive.

C’est par l’Est que les forces d’Ă©lite pĂ©nètrent dans Mossoul, prenant position dans le quartier pĂ©riphĂ©rique de Judaidat Al-Mufti.

– 3 nov: Le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, sort d’un an de silence pour exhorter ses troupes Ă  lutter jusqu’au martyre pour dĂ©fendre Mossoul.

– 8 nov: Les peshmergas, combattants kurdes irakiens, annoncent avoir repris Bachiqa, Ă  une douzaine de km au nord-est de Mossoul, l’un des derniers verrous de l’EI.


– 13 nov: Les forces irakiennes reprennent le site antique de Nimrod, un joyau de l’AntiquitĂ©, Ă  une trentaine de kms de Mossoul.

– 23 nov: A l’ouest de Mossoul, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire), dominĂ©es par les milices chiites, annoncent avoir coupĂ© la voie d’approvisionnement de l’EI entre Mossoul et Raqa, son fief en Syrie Ă  quelque 400 km Ă  l’ouest.

– 29 dĂ©c: Après une pause de deux semaines, les forces irakiennes lancent la « deuxième phase » de leur offensive pour reprendre la partie orientale de Mossoul. Elles se heurtent en effet Ă  une forte rĂ©sistance des jihadistes, qui mènent des attentats suicide Ă  la voiture piĂ©gĂ©e.

– 4 jan 2017: La coalition internationale a doublĂ© Ă  environ 450 le nombre de conseillers militaires qui assistent les forces irakiennes, selon un porte-parole.

– L’est libĂ©rĂ© –

– 8 jan: Les forces d’Ă©lite atteignent pour la première fois le Tigre depuis l’est. Le 28 dĂ©cembre, un raid aĂ©rien avait rendu impraticable le dernier des cinq ponts de Mossoul.

– 14 jan: Les forces irakiennes reprennent l’universitĂ©. Le 16 janvier, le porte-parole des CTS annonce la reprise du tombeau de Jonas, important sanctuaire du pays dĂ©truit par les jihadistes en 2014.

– 18 jan: Les forces irakiennes annoncent avoir repris le contrĂ´le des « secteurs importants » de l’est de Mossoul, prĂ©cisant qu’il ne reste plus que quelques poches de rĂ©sistance.

– 24 jan: L’ONU affirme que quelque 750.000 civils habitant dans l’ouest de Mossoul sont confrontĂ©s Ă  « un risque extrĂŞme ». Selon le Haut-Commissariat aux rĂ©fugiĂ©s (HCR), 250.000 Irakiens pourraient fuir la ville.

– 19 fĂ©v: Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi annonce le lancement « des opĂ©rations de libĂ©ration de la partie ouest de Mossoul ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut