International › AFP

Japon: le gouvernement valide un projet de loi sur l’abdication de l’empereur

Le conseil des ministres du gouvernement du Japon a validĂ© vendredi matin un projet de loi spĂ©ciale autorisant l’abdication de l’empereur, une modalitĂ© exceptionnelle qui ne vaudra que pour l’actuel souverain Akihito.

Le texte doit ĂŞtre prĂ©sentĂ© en commission parlementaire rapidement et l’exĂ©cutif espère un vote dĂ©finitif de la Diète au cours de l’actuelle session.

Si, selon la presse, tout se passe comme prévu, Akihito pourrait renoncer à ses fonctions dès fin 2018 et laisser à son fils aîné Naruhito le trône du Chrysanthème début 2019.

Le texte prĂ©cise que la règle fondamentale reste la lĂ©gislation de la Maison impĂ©riale qui encadre les droits et devoirs de l’empereur et des siens.

D’après les mĂ©dias, il n’Ă©voque pas le fait que l’empereur lui-mĂŞme avait laissĂ© filtrer en aoĂ»t dernier son intention de renoncer Ă  son titre de son vivant, car la Constitution prĂ©cise que le souverain ne peut en thĂ©orie pas prononcer des paroles qui entraĂ®nent une action politique.


Reste que la façon dont il avait Ă©mis des inquiĂ©tudes sur ses capacitĂ©s Ă  tenir son rĂ´le de « symbole du peuple et de l’unitĂ© de la nation » en raison de son âge (83 ans actuellement) avait Ă©tĂ© interprĂ©tĂ©e par tous comme une volontĂ© d’ĂŞtre dĂ©chargĂ© de ses lourdes tâches.

L’empereur avait dans le mĂŞme temps signifiĂ© Ă  demi-mot que le système de rĂ©gence, qui existe dans la loi actuelle rĂ©gissant la Maison impĂ©riale, ne lui convenait pas car il resterait souverain en titre sans remplir ses fonctions. Conscient de son importance aux yeux des citoyens, il plaide pour que l’empereur le soit pleinement ou pas du tout.

Selon divers sondages, 90% des Japonais considèrent qu’il faut autoriser l’empereur Ă  abdiquer.

Le Japon a connu des abdications dans la longue histoire de ses empereurs, mais la dernière a eu lieu il y a plus de 200 ans et aucun mĂ©canisme n’est prĂ©vu en ce sens dans le rĂ©gime actuel, constituĂ© immĂ©diatement après la Seconde guerre mondiale.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut